La fraîcheur d’Ifrane

 

Appelée la Suisse marocaine en raison de son caractère montagneux et frais, Ifrane est une ville où il fait bon se rafraîchir quand vient l’été et où l’on skie en hiver quand la neige habille les pistes. Par sa situation géographique quelque peu reculée, elle est un lieu de repos, que l’on soit de la région, de Casablanca ou venant même de l’étranger.

Sur place, si l’on veut abandonner l’hôtel en raison des prix élevés (citons tout de même le Motel Relais Ras El Ma, l’Hôtel Perce-Neige…), on peut toujours se rabattre sur les appartements loués au jour. Dans le centre-ville et au marché municipal, les produits frais, les superettes mais aussi les restaurants se font face.

A l’entrée de la ville, en arrivant depuis Immouzzer-Kandar, c’est l’Université Al-Akhawayn qui vous accueille ; et à quelques pas du centre-ville, la statue du lion est l’étape obligatoire pour se faire prendre en photo.

Aux alentours d’Ifrane, on ne peut pas rater le lac Dayet Aoua, bien que victime de la sécheresse en été, ou encore la station de Mischliffen, qui par contre n’aura d’intérêt qu’en hiver pour la neige.

La région connue pour ses cèdres offre la vue d’un important conifère mort : le Cèdre Gouraud. Il ressemblerait à un portemanteau. Enfin le VTT peut être l’un des sports à pratiquer sur place puisque des circuits sont tracés.

Pour terminer, un tour par Ben Smim vous permettra de goûter à l’eau embouteillée depuis juillet 2010 et vendue sous le nom Ain Ifrane.

Article publié ici

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s