Les enfants des rues ont besoin d’aide

On les appelle les « chemkara », ces enfants qui ont fait des boulevards leurs lieux de vie. Avec la rue pour domicile, la misère, la violence sont les fléaux qui touchent ces jeunes filles et garçons. Déjà, le film « Ali Zaoua, prince de la rue » avait mis en exergue ce phénomène social des avenues marocaines.

Abandonnés, délaissés par leurs familles, ils vivent dehors et sont la proie des proxénètes, des vendeurs de drogues…

Un divorce impliquant l’absence d’un des deux parents et le remariage de l’autre. Une mère célibataire marginalisée, la mort des tuteurs légaux. Des parents tout simplement dépassés, chaque événement pouvant paraitre anodin a des conséquences sur les enfants. Laissés de côté, ils se droguent à la colle et dévient de leur scolarité. Pour les soutenir, certaines associations font bloc. A Tanger, on retrouve Darna. Fondée en 1995, cette organisation a mis en place un centre d’écoute au sein de la médina tangéroise. Sur son site www.darnamaroc.org, on apprend que des formations professionnelles sont mises en place et que les enfants ont une alternative à la rue grâce aux refuges.

De son côté, Bayti a été créée en 1993 par Najat Mjid, pédiatre. Avec des antennes à Casablanca, Essaouira, la structure a pris sous son aile les jeunes « bonnes » ainsi que les enfants abandonnés par leurs parents… Bénéficiant de formations professionnelles, les personnes recueillies sont aussi hébergées et reçoivent un soutien psychologique. Les plus démunies perçoivent des bourses scolaires. Pour le reste, www.bayti.ma en dit plus.

Selon les chiffres de Bayti, en 2008, il y avait près de 5 000 enfants dans les rues casablancaises. Sur l’ensemble du territoire, le chiffre aurait été de 30 000. Pour endiguer cela, les parents devraient se montrer plus responsables !

Article publié ici

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s