11/07/2011 – Mensonge rime avec "songe"

" Il n’est rien de plus profitable qu’un mensonge habile" – [Tirso de Molina]

Le mensonge ? Un terme faisant se souvenir de Pinocchio et de son apparence changeante, comme le nez au milieu de la figure. Un physique qui a traversé les années. Un personnage de Disney excellentissime afin de montrer aux enfants que mentir est une action blâmable, un mot malsain. Pourtant qu’est ce qui les empêcherait de le faire ? Après tout, le monde ment, l’a déjà fait, le fait et le fera. Et même ce Pinocchio avec son visage angélique de petit bonhomme en est l’exemple. D’ailleurs, son nez a vu sa taille fluctuée tout comme la Bourse de Wall Street. Comme lui, les enfants cachent la vérité par omission (?) et par… mensonge. Une mauvaise note, une grosse bêtise, leurs raisons de mentir ne manquent pas. Mais il est vil, vilain, malhonnête. C’est faire preuve de lâcheté que d’agir ainsi finalement. Mais étant enfant le sait-on vraiment ? Les adultes ne le savent pas eux-mêmes. Envie d’une autre vie, de se donner une autre personnalité sont les pourquoi d’un mensonge. Internet, Facebook, Twitter nous le prouvent afin ne serait-ce que de se montrer populaire ou "in".

Les politiques savent y faire. Promettre un rêve bleu fait partie de leur métier. Ils parlent beaucoup, ont le sens du verbe, la sensibilité du discours. Ils charment, vendent finalement du cauchemar. Les prochaines échéances de 2012 rendent ces temps-ci bien propices aux mensonges, des paroles, toujours des paroles pour reprendre la chanson… Il faudra "simplement" faire le bilan des cinq ans de l’homme ou la femme qui viendra diriger le pays jusqu’en 2017.

L’actualité à rebondissements de ces derniers jours sur ce fameux homme politique qui a perdu fonction au sein du FMI et potentielle place de présidentiable en est aussi l’exemple parfait. On le voyait coupable étant donné le profil de l’accusatrice et son profil d’homme courant derrière les femmes. Mais les apparences sont trompeuses tout comme les mensonges. Et quand on est face à la justice, que l’on rêve de millions, le songe est proche mais si loin une fois démasqué. Même les doigts croisés n’y changeront rien. Les menteurs sont d’éternels rêveurs par moment ou de simples têtes en l’air par d’autres. Enfin on peut toujours se dire que cela est humain et fait partie des traits de caractère de l’Homme. Sauf que cela peut très vite tourner à la mythomanie, une maladie… chronique. Alors si l’image que l’on renvoyait était celle d’une personne sincère, honnête voilà que cette étiquette se décolle violemment. Pourtant les gens y ont cru. Enfin il reste encore à savoir jusqu’où est allé le mensonge !

Mais les sourires voilent les vérités bien souvent… Un peu comme Pinocchio finalement !

Une réflexion sur “11/07/2011 – Mensonge rime avec "songe"

  1. Bon allez ! je dis un truc que j’ai envie de dire même si c’est très perso et que ça n’apporte rien aux autres lecteurs de l’article :

    je considère que je ne mens pas parce-que je m’astreins à la discipline d’être honnête envers moi-même et à ne pas m’avantager consciemment, à ce que le mensonge ne me serve pas… mais je mens en fait !!! et super souvent si j’y réfléchis bien !!!

    Chaque fois que quelqu’un m’agresse, je me raisonne, et je passe l’éponge parce-que je ne m’estime pas assez et que je ressens l’autre comme supérieur à moi, mais en vérité je ne la passe pas vraiment cette éponge :-( ! la blessure demeure et affecte durablement ma relation… ça serait 100 fois mieux d’exploser et de dire la vérité de ce que je ressens !
    ça laisserait une chance à une relation ! en fait je ne pardonne pas… :-(

    Ma mère m’a mise à la porte et cette fois là j’ai menti plus que jamais !!!
    je suis allée la voir en lui demandant pardon de l’avoir énervée !!!!
    parce-que c’est ma mère et que je savais que c’était me faire du mal que de ne plus jamais la voir, mais ça a tout brisé petit à petit : au début j’étais triste mais petit à petit je me susi détachée affectivement en fait, et aujourd’hui c’est terrible mais elle ne me touche plus :-( … c’est comme si je ne ressentais plus rien du tout. Et malgré ma dissimulation elle l’a compris et il ya peu elle ma tenue dans une discusion jusqu’à 2h30 du matin pour aboutir à totalement ré-écrire ce moment là ! et j’ai encore menti ! parce-que c’était insupportable dans un sens, et dans un autre, et c’est celui qui a primé, j’ai entendu un "je t’aime" au travers de son travestissement des faits car j’ai compris qu’elle ne supporte pas de m’avoir fait ça…

    Et c’est la question qui tourne souvent en moi quand on parle vérité et mensonges : est-ce qu’au fond le mensonge ça n’est pas aussi l’expression d’une vérité ? De ce que voudrait une personne qui ne se sent pas la force de faire face ?

    Je suis lâche :-( … je mens pour maintenir un lien à tout prix et ne pas rentrer en conflit direct parce-que je ne supporte pas la rupture.

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s