31/10/2011 – Halloween vs Toussaint

 

Nous voilà arrivés à cette fameuse période de l’année où certains se font repoussants afin d’effrayer et collecter le maximum de friandises possible. Nous voilà arrivés à cette fameuse période de l’année où les cimetières se remplissent de gens qui se souviennent.

Soit moche et tais toi !

Une période au cours de laquelle il n’est pas rare d’entendre « Tu fais peur, tu t’es déguisé en quoi ? » et d’avoir comme réponse « Euh, en rien. », suscitant l’hilarité. Le 31 octobre, le 31 est justement de sortie pour mettre les plus investis à leur avantage. Dents de vampires, perruques, chapeaux de sorcières, masques de monstres, effroi est maître mot pour l’évènement. Citrouilles, rutabagas voire même betteraves servent de lanternes, un peu partout dans le monde. Chaque pays a sa manière à lui de fêter Halloween entre portes à portes, défilés, bals costumés… Un certain code existe pour savoir à quelle maison sonner : là où une citrouille est installée. Une friandise ou un mauvais sort ? A chacun de choisir alors ! Véritable fête commerciale finalement en France. On tente d’éviter sa célébration parce que ne correspondant pas à la culture des pays, Halloween sonne trop américain. Alors au Brésil par exemple, une autre fête a été créée : le « Jour du Saci », afin de fêter un personnage de la culture brésilienne. L’american dream fait peur.

Le 31, tu ris. Le 1er, tu pleures… ou pas

Une fois fêtée la nuit des fantômes et autres loup-garous, une commémoration bien plus triste et emplie de nostalgie vient prendre sa place : la Toussaint. D’abord fixé au 2 novembre afin de laisser le 1er aux saints, ce jour a finalement été utilisé pour célébrer tous les morts du fait de son caractère férié. Alors les tombes se voient ornées de chrysanthèmes et les cimetières visités de façon plus importante. Une journée qui vient contraster avec celle de la veille mais qui n’est pas sans rappeler que le sens du partage est en commun. En Europe, nombreux sont les pays à chômer ce jour-là afin de se consacrer aux défunts. Les tombes sont nettoyées, certains installant des cierges. La Toussaint la plus heureuse se déroule très certainement outre-Atlantique, en Amérique Latine, au Mexique. En effet, elle a un caractère très important puisque représentant une occasion de se réunir dans le monde des vivants mais aussi de se réunir avec l’au-delà. On rend la mort normale , on la narguerait presque puisque l’on prépare complètement un repas pour les morts, un festin avec tout ce qui était aimé par l’être parti. Ce jour, on l’appelle « El dia de los muertos ». Si le 1er est pour les plus petits, le 2 novembre est pour les adultes. Dans les cimetières, les mets sont déposés sur les tombes elles-mêmes. Un rituel oscillant entre manque de respect pour ces lieux de repos et rites mexicains.

Invasion américaine ?

On ne peut s’empêcher de penser que finalement les Etats-Unis ont envahi le monde avec cette fête tellement liée au pays. De plus comment faire en sorte qu’Halloween ne devienne pas un jour bien plus important que la commémoration des morts et son sérieux ? Halloween ne contribuerait pas à l’obésité infantile aux Etats-Unis ? Parce que ce ne sont pas des fruits qui sont distribués mais des friandises de toutes sortes. De plus, quel est le taux de criminalité le jour d’Halloween ? Parce qu’évidemment certains doivent sauter sur l’occasion pour  s’illuster. Mais en réalité, a-t-on besoin d’attendre la Toussaint pour penser aux morts ? Non, mais la Toussaint est entièrement dédiée aux morts et elle arbore peut être un peu plus le sourire parce que l’on parle de cadeaux échangés entre morts et vivants, sans que cela effraie. Bien loin d’Halloween…

  

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s