Dabypassou, quand la tradition gère l’amour

Julie rencontre Dabypassou sur son lieu de travail. Il n’est venu passer que neuf mois en France pour le compte de sa société sous-traitante indienne du fameux avionneur. Il est logé dans ce qu’il est possible d’appeler des appartements-hôtels. La jeune femme habite non loin de chez lui et tous les deux se retrouvent souvent dans le même bus avec d’autres collègues eux aussi venus d’Inde. « On avait l’habitude de se saluer et un jour je suis passée devant l’arrêt de bus en voiture. Je me suis tout naturellement proposée afin de les ramener. » Finalement, cela devient une habitude. Au début, la discussion est assez difficile parce qu’ils sont timides, sans parler de leur anglais fortement imprégné aussi bien de l’accent de Toulouse pour Julie que de celui de Pondichéry pour eux. « On a eu de bonnes rigolades et surtout beaucoup de quiproquos. »

Deux cultures, deux mondes
Entre tous, Dabypassou est le seul à séjourner longtemps sur Toulouse et donc après quelques mois, le trajet en voiture se fait en tête à tête. « Petit à petit, on s’est habitué à l’accent de l’un et de l’autre. » Elle trouve triste le fait qu’il soit si isolé. Alors elle parle de lui à son mari. Ensemble ils se proposent pour lui faire découvrir la région. « On lui a fait goûter le fameux cassoulet. Il a pu voir le feu d’artifice à Carcassonne. Quand il a rencontré ma grand-mère il a eu un véritable choc. Elle était âgée de 86 ans et il nous a expliqué qu’en Inde, les personnes âgées mourraient à l’âge de 65, 66 ans. » Dabypassou se pose un tas de questions et en pose également à Julie. Cette dernière est aussi curieuse que lui et veut aussi tout savoir de cette culture et cette vie si différentes des siennes. « Il me disait qu’à ses yeux le système des castes était totalement normal, tout comme le mariage arrangé. » Elle l’écoute en parler malgré qu’elle ait sa propre opinion sur ces sujets-là. « J’ai évoqué des différences avec chez nous. Je n’ai pas engagé le débat car il y a bien trop d’écart et surtout cela n’aurait servi à rien sauf à l’agresser. »

Le mariage arrangé
Durant ses mois en France, Dabypassou reçoit la photographie de sa future femme qu’il doit épouser en rentrant en Inde. Il ne la connaît pas du tout. « Je n’en revenais pas. Il allait l’épouser trois mois plus tard sans l’avoir jamais vue. Il m’a dit que c’était comme ça et que ce sont les parents qui décidaient des conjoints de leurs enfants. » Pourtant, il lui raconte aussi cette jeune femme dont il avait été follement amoureux. « Un jour, elle avait pris le train afin de le rejoindre à des kilomètres de chez elle. Elle lui avait demandé de l’épouser. » Mais au nom des traditions, il lui demande de repartir chez elle malgré ce qu’il peut ressentir. « Il pensait qu’elle devait suivre le chemin qui lui était tracé et qu’elle ne devait plus chercher à le revoir. Il voulait se conformer à la coutume. » Avec ses repères de femme européenne, Julie a le cœur crevé pour tous les deux. Dabypassou voit cette histoire déjà loin derrière lui, il accepte ça et il invite même ces deux nouveaux amis à son mariage. « J’ai encore le faire-part car cette invitation m’avait touchée. Il nous avait expliqué que la fête allait durer trois semaines. » Etant donné qu’ils ne se rendent pas au mariage, ils reçoivent des photographies de l’union. Et là, les visages ne trompent pas. « Leurs regards en disaient long ! Lui semblait égaré et distant. Quant à son épouse, elle ne semblait pas plus à l’aise. » Aux dernières nouvelles, Dabypassou est devenu papa. « Il avait l’air d’aller bien. Je comprends son sens du devoir mais qu’est ce que ça semble difficile ! Je me rends compte que pouvoir choisir son partenaire est une chance. Mais on ne peut pas juger car c’est une culture totalement différente. »

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s