« Untélétravailpourtous » par Catherine

 
     Une pincée du pays Ardennais, un soupçon du soleil Réunionnais et voici Catherine. Qui est-elle donc ? Une femme de 42 ans qui est mère de cinq enfants. « Je me suis mariée à 18 ans. Des différends ont fait que j’ai été amenée à divorcer de mon époux. » Comme beaucoup de femmes, elle retourne donc à la case départ. « Je devais me reconstruire personnellement, physiquement mais aussi spirituellement. » Dans son cas, qui dit spirituellement, dit aussi religieusement. Ayant été élevée dans la religion catholique, qui est celle de ses parents, elle se rapproche de l’Islam. « En 2003, je me suis convertie. Je me souviens que c’était la veille du Ramadan. » Cela l’aide donc à reprendre du poil de la bête et en 2005, elle refait sa vie et se remarie. « Aujourd’hui, je peux dire que ma vie personnelle est en bonne voie, tout va pour le mieux. »

Démarrage en auto-entrepreneuse.

     La vie continue donc et l’éducation des enfants a une place importante. « Ma carrière professionnelle a été mise de côté. » Cependant en 2002 et en 2003, Catherine suit une formation en secrétariat et comptabilité générale. « J’avais en tête de réussir ma vie professionnelle et de me mettre à mon compte. Je voulais réaliser ce rêve. » A présent, elle est surveillante-animatrice au sein d’écoles maternelles, quatre jours par semaine, entre midi et deux. « Malheureusement, je suis contrainte d’enlever mon voile une fois arrivée dans les établissements. » Catherine, aurait-elle donc abandonné ? Non ! En septembre dernier, elle décide de se déclarer auto-entrepreneuse au Centre de Formalités des Entreprises sur Internet (CFE). « L’aventure en tant que télésecrétaire et téléprospection a débuté. » Avec passion et connaissance du domaine, elle se lance donc en se mettant au service de tous. Les publics qu’elle vise sont variés. « Il y a des PME, des PMI mais aussi des artisans, des professionnels libéraux, des collectivités, des associations, des particuliers… » Les clients potentiels sont ainsi nombreux. Le choix du nom de domaine est d’ailleurs très bien choisi « Untélétravailpourtous » et un site Internet existe aussi, http://www.unteletravailpourtous.com. Depuis 2002 et sa formation, Catherine a collecté de nombreuses informations. Allant de salons en salons, elle se crée des classeurs de renseignements qu’elle modifie constamment. « Avec le statut d’auto-entrepreneuse, ce que je voulais faire a pu se réaliser et les formalités administratives ont été assez simples et rapides. »

Pas si facile.

     Il fallait bien des difficultés et elles s’appellent notoriété ! « Il est assez dur de se faire connaître et de trouver des clients. » Quand on parle de bilan avec Catherine, elle avoue n’avoir pas fait de chiffre d’affaires. « Si cela dure, en juin je serai contrainte de me radier pour ne pas avoir à payer 392 euros par trimestre car je passerai à ce moment là en régime fiscal réel. Et sans ressource, c’est impossible pour moi de continuer. » Néanmoins, si la situation venait à changer alors les projets seraient autres. « J’espère continuer jusqu’à ma retraite, voire même jusqu’à la fin de mes jours. Et en fonction de ce chiffre d’affaires, j’envisagerai d’avoir un local et de recruter. Bref, je ferai en sorte que mon activité prospère. » Ayant atteint le cap de la quarantaine, elle tient à donner quelques conseils aux jeunes qui démarrent dans la vie active. « Il ne faut pas se décourager face aux difficultés. Il est nécessaire de croire en soi et en ses projets. » Frapper à toutes les portes et être patient sont des clefs essentielles selon Catherine. « Lorsque l’on veut réaliser un rêve, donner de son temps, de son énergie et avoir envie d’apprendre sont des éléments importants. Se rendre visible, via un site Internet, des cartes de visites, des brochures, aide à avancer et à attirer l’attention surtout » En somme, il ne faut pas baisser les bras pour réussir à aller au bout des choses. Tout comme Catherine qui pourrait peut être voir de nouveaux clients la lire et la contacter par la suite. Qui sait ?

Article publié ici

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s