Hassna, une femme militaire

L’engagement ne lui fait pas peur, l’arme non plus tout comme l’habit. Il faut dire que l’armée, Hassna en rêve depuis des années et des années. Plus le jour du grand départ approche et plus la jeune fille est pressée…

D’ici juillet
A 20 ans et en classe de Terminal en Lycée Professionnel, Hassna est comme toutes les autres personnes de son âge. Elle aime le sport, avoir des nouvelles de ses amis. Ce qu’on pourrait tout simplement dire profiter de la vie. La différence entre elle et les autres est cette envie d’engagement dans les rangs de l’armée. « J’ai commencé à m’y intéresser en regardant toutes les émissions sur les militaires à la télévision. Ca m’a beaucoup plu. » Elle a donc fait une préparation militaire avec des hommes comme des femmes ce qui fait d’elle une militaire réserviste. L’expérience que cela lui apporte l’incite donc grandement à s’engager. « J’ai réussi les tests et j’ai une spécialité, c’est le combat. » S’orienter vers un profil de combattante parachutiste lui fait les yeux doux. Partir pour des missions à l’étranger ? Pourquoi pas ! « La réserve militaire me permet de pouvoir être prête pour le mois de juillet. Je partirai définitivement à ce moment-là. Ce sera mon métier. » Ses supérieurs ont pu lui faire remarquer qu’elle s’en sortait très bien et du côté de sa famille, voir Hassna militaire est à présent chose acquise même si sentir la date approcher à grands pas est difficile à admettre.

Loin des siens
Hassna sait bien que bientôt elle ne pourra plus autant voir sa famille, ses parents, ses frères, sa sœur. Elle verra aussi beaucoup moins ses amis. « Toutes ces personnes me soutiennent et m’encouragent. » Ces encouragements l’aident énormément dans un milieu où finalement il n’y a ni homme, ni femme mais juste des soldats. « C’est ce qu’on m’a dit ! On est tous unis dans la même galère, la même merde. La compétition ne doit pas exister. » L’union fait la force et les égaux sont mis au placard. « C’est ce qui me plaît dans ce métier et c’est aussi ce qu’on ne trouve pas dans le monde dit de la vie civile. Cette cohésion… » L’armée est ainsi comme une seconde famille où l’ambiance est plutôt bonne. « Tout est impressionnant mais avec l’habitude on s’y fait. » Cependant le danger est ce qui représente aussi ce corps de métier par rapport à certaines missions. Mais la fierté l’emporte pour Hassna, elle qui ne cesse de remercier ses proches sources de soutien. « Je sais que je vais réussir et je monterai les grades en partant d’ici, de Pont de Cheruy ! »

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s