Les multiples facettes de Fatima l’optimiste

    
     Marseille et son accent chantant ont eu raison de Fatima. A 27 ans, c’est là qu’elle a posé bagages il y a quelques années. Le Sud ne la dépayse pas puisqu’elle est aussi originaire du Sud marocain. En pleine Vallée du Souss, c’est à Taroudant qu’elle a ses racines. « J’ai une triple culture française, marocaine et berbère. Pour moi, c’est une richesse. » Issue d’une fratrie de huit enfants, son héritage lui donne cette ouverture d’esprit. « En me découvrant moi-même, j’ai eu envie d’en savoir plus sur les autres. » Aujourd’hui, devenue avocate, elle a atteint le but suprême qu’elle s’était fixée dans le cadre de ses études. « A mes yeux, c’est une profession noble qui fait rêver et médiatisée par la télévision. » Pourtant les expériences qu’elle a eu en cabinet d’avocats ne lui ont pas toujours donné satisfaction. La déception, ainsi qualifie-t-elle son sentiment. « Il est nécessaire de se plonger pendant un temps dans la pratique du métier. Il n’y a qu’ainsi que l’on peut se rendre compte du travail d’un avocat au quotidien. »

De la finance aux rêves.

Selon Fatima, le métier d’avocat recouvre des situations très enrichissantes. « L’écoute et le conseil à l’égard des personnes sont importants. » Néanmoins, il faut savoir mettre tout ça au placard au profit de l’objectivité et cet aspect ne lui plaît justement pas. « Ce n’est pas évident pour moi de me détacher de ma sensibilité et de mon côté humanitaire. Pourtant je sais bien qu’on ne peut pas toujours être le super héros au cours d’un procès dont l’issue ne dépend pas de soi. » On se demande ainsi, si Fatima est faite pour ce monde là, elle qui transpire l’altruisme. Malheureusement, il faut un événement tragique pour qu’arrive le déclic. « J’ai perdu une bonne amie. Son décès a joué un rôle fondamental dans la manière que j’ai aujourd’hui d’aborder la vie en général. » Une renaissance ? Certainement, étant donné qu’elle s’est détachée de tout le superflu. Aller vers le plus important est ce qu’elle veut vraiment. « Je suis arrivée à la conclusion que je voulais vivre de mes passions et le fait de vivre uniquement pour gagner ma vie et payer mon loyer m’est devenu insupportable. » De plus, ses qualités artistiques ne se reflètent pas assez dans son activité professionnelle. Ainsi, elle décide de se lancer dans l’événementiel. « Avec mon amie qui est décédée, nous passions notre temps à imaginer nos propres mariages, à réaliser des modèles de coiffures… » Créer la société Glamy Bride est comme un hommage qu’elle lui rend. Axée sur l’univers du mariage, Fatima a l’intention d’y concilier son goût de l’organisation, du travail en équipe et d’évoluer dans un environnement festif. « En tant que perfectionniste, mettre mon goût du travail bien fait au service des autres sera un véritable bonheur. » En grande amatrice de nouveautés, l’ex-avocate explore un concept assez inconnu en France : le sponsoring de mariages. « Le but est d’offrir des mariages de rêves à nos futurs mariés sans les ruiner et de mettre en valeur nos sponsors sur tous nos supports publicitaires. » Tout comme les entreprises peuvent sponsoriser des événements sportifs, là, elles viendront soutenir financièrement et matériellement des mariages. « En France, se marier en grande pompe coûte en moyenne entre 8 000 et 15 000 euros. Certains ont recours aux crédits, d’autres économisent des années. Cela me semble injuste lorsque l’on sait que les plus fortunés se font souvent financer leur mariage par les marques de luxe. » Glamy Bride se veut de corriger cette injustice avec des entreprises partenaires. « On proposera des tenues, des parures sur mesure à des prix imbattables… » Véritable coup de publicité pour les jeunes entrepreneurs et mariage à petit prix pour les autres, chacun y trouve son compte.

Une vraie passionnée.

Fatima a aussi une réelle plume et écrit énormément. Côté cuisine, la pâtisserie orientale est l’une ses grandes activités. Chaque fois, elle essaie de se perfectionner un peu plus en inventant des recettes. Il s’agit encore et toujours de créativité. « Je suis assez anticonformiste et les choses imposées ne sont pas faites pour moi. » Pourquoi ne pas imposer ses choix aux autres alors ? Possible, puisque Fatima se projetterait dans la publication de son propre ouvrage de pâtisserie. « C’est en préparation, mais ce ne sera pas pour tout de suite. » Puis, il y a cette envie qui la suit : aider l’autre. Elle prodigue des conseils juridiques à titre gratuit et apporte une aide aux personnes pour la rédaction de courriers juridiques. « Je voudrais tenter de me lancer dans des projets humanitaires. Si Glamy Bride est un succès, peut être que je sponsoriserai d’autres événements. » Enfin, elle réfléchit même à une marque de vêtements. Pourquoi pas, quand on voit que de nombreuses femmes se lancent avec fierté. D’ailleurs, c’est bien de la fierté qu’elle ressent lorsqu’elle revient sur son parcours. « Je n’ai bénéficié d’aucune discrimination positive. Tout ce que j’ai fait, je ne le dois qu’à mon travail, à ma patience et surtout à mon optimisme sans faille. » Battante est le terme qui lui convient. « Les pessimistes ne m’influencent pas. On m’a mis beaucoup de bâtons dans les roues mais je me suis relevée à chaque fois. » Fatima a fait de la devise « qui ne tente rien n’a rien » son leitmotiv, elle vit les choses pleinement. « Soit je m’investis entièrement, soit je ne m’engage pas. » Le ton est donné ! L’appel est même lancé à tous ceux qui seraient intéressés par Glamy Bride. « Traiteurs, photographes, fleuristes, dj, musiciens, negafa…on a besoin de tout le monde. » Sautez donc sur glamybride@gmail.com, si vous vous sentez tentés par l’aventure Glamy Bride.

Article publié ici

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s