Jadis, au commencement, l’équipe de France avait du mal…

La France compose ce cercle de pays en capacité de concurrencer les plus grandes équipes au monde et se place comme favorite lorsqu’arrivent d’importants rendez-vous footballistiques. Tous les Bleus, qui sont venus intégrer les différents effectifs, tous ces sélectionneurs, qui ont su se transmettre le flambeau, sont les acteurs des périodes de victoires et de défaites. Aujourd’hui, on sait la sélection française capable du meilleur. Souvenons-nous d’une écrasante victoire face au Brésil en finale du Mondial 1998 mais aussi du trophée de l’Euro 2000 remporté contre l’Italie. Néanmoins, si le meilleur a connu les rangs français, le pire a aussi eu l’occasion de mettre son grain de sel, notamment au commencement de l’aventure nationale quand les compteurs tournaient si vite tant le nombre de buts était important au cours de chaque rencontre. Des buts oui, mais contre les Bleus.

Dur, dur l’apprentissage
L’équipe de France a vu le jour en 1904 avec une composition très parisienne. Les titulaires viennent de l’US Paris, du Club Français, du FC Paris et de l’US Tourcoing. Le premier match officiel a lieu contre la Belgique, le pays voisin et le coup de sifflet final se fait sur un match nul, trois partout. Guichard, Canelle (ou Fernand), Verlet, les deux Bilot, Davy, Mesnier (ou Didi), Royer, Garnier, Cypres, Filez sont le 11 de départ. Ils sont amateurs et…internationaux ! Le second match en 1905, face aux Suisses, se solde par une victoire avec un but d’avance seulement pour les Bleus. Des débuts prometteurs jusqu’à ce qu’en mai de la même année, les Belges n’infligent une cuisante raclée à des Français qui croient pourtant en leurs chances. Ce ne sont pas un, ni deux, ni trois buts qui sont encaissés. Mais sept, avec un portier qui doit abandonner le terrain en raison d’un train à prendre pour rentrer à la caserne puisqu’il est militaire… Nouvelle confrontation en 1906 et nouvelle déception avec cinq buts à rien pour les Belges. Le pire du pire arrive contre l’Angleterre que la Fédération invite à Paris pour une rencontre au sommet. Les Anglais sont justement au sommet en réussissant à marquer quinze buts. Pauvre gardien de l’époque ! Les Français ont tant à apprendre face à des adversaires qui ont inventé le football.

La première Coupe du Monde
Des défaites, les Bleus vont en connaître d’autres. Encore la Belgique, l’Angleterre puis l’Italie, le Danemark… Petit à petit, la Fédération se rend compte que des changements doivent avoir lieu, qu’il faut réussir à professionnaliser le monde du ballon rond afin de tenir tête aux meilleurs. En 1921, enfin, l’Angleterre est battue mais la suite n’est pas faite de succès pour autant. La participation à la première Coupe du Monde en Uruguay se fait difficilement en 1930 mais marque un tournant car tous les acteurs du football français se rendent compte que l’équipe nationale doit être soutenue en lui fournissant toutes les cartes pour réussir ! La Seconde Guerre Mondiale va freiner cet élan. La construction est reprise après le conflit qui a gangrené la planète et entre hauts et bas les Français vont s’éloigner de cette époque où la sélection avait vraiment du mal.

L’équipe de France d’il y a un siècle a donné l’équipe de France d’aujourd’hui. Commencer petit afin de continuer en très grand pour ce Championnat d’Europe des Nations 2012 !

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s