Edito’ du 01/10/2012 – Jacques-Marie Bourget et Marc Simon racontent le génocide de Sabra et Chatila, oublié des médias

Sabra & Chatila, au coeur du massacre… Le livre de vérité

« A l’époque, personne ne se battait pour éditer ce genre de livres. » Quel éditeur aurait bien voulu mettre sur papier les mots et les images poignantes du génocide des camps de Sabra et Chatila ? Voilà comment Jacques-Marie Bourget débute sa prise de parole à la Librairie Résistances, à Paris. Samedi 22 septembre, avec Marc Simon, il présente l’ouvrage Sabra & Chatila, au cœur du massacre. Depuis 1982, une année de malheur pour les Palestiniens, beaucoup de sang et très peu d’encre ont coulé sous les ponts. L’indifférence a enterré les massacres des réfugiés palestiniens des camps de Sabra et Chatila, à Beyrouth, au cœur du cimetière des génocides oubliés. Sous le blason de la maison d’édition Encre d’Orient, les journalistes viennent en parler. Ils viennent raconter l’histoire d’une tuerie que les états, que les médias ont choisi de taire. Pas assez de morts ? Pas assez d’intérêt ? Trente ans après, ils ressortent les clichés des tiroirs et mettent leur mémoire à contribution, parfois sans même reprendre d’anciennes notes. Tant le souvenir est marquant et choquant. Afin de mettre la vérité devant nos yeux.

« Durant très longtemps, lorsque l’on vit une chose comme celle-ci, on l’étouffe.»

La suite est ici


Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s