Edito’ du 29/10/2012 – Le combat de Farida Aarrass : libérer son frère Ali !

Il y a un combat pour la liberté d’un homme qu’une femme mène de plein front en Belgique. Farida Aarrass, cette femme de courage, se bat pour que son frère Ali, citoyen belgo-marocain, puisse retrouver sa liberté. Une liberté volée en 2006, lors de sa première arrestation en Espagne. Accusé d’être impliqué dans l’affaire Belliraj (citoyen maroco-belge désigné comme cerveau d’un réseau islamiste terroriste par les autorités judiciaires marocaines), le frère de Farida est donc derrière les barreaux tandis qu’elle tente par tous les moyens de faire vivre sa cause. Elle veut le voir enfin loin de ses geôles marocaines.

« Nour… »
La vie d’Ali débute en Espagne, en 1962, à Melilla. Son enfance, son adolescence, se passent dans cette enclave espagnole du nord du Maroc. En 1977, il s’en va en Belgique. Il y apprend la langue, passe par des emplois pénibles. Jusqu’au jour où il ouvre sa librairie-papeterie. Farida se souvient. « Il avait rencontré beaucoup de difficultés sur le marché du travail. Il en avait assez des insultes à son égard, du racisme ambiant. Il a donc décidé de s’installer à son compte. « Nour » est le nom qu’il a choisi pour cette librairie. » Soit la « Lumière ». Ali est comme tous les autres hommes. Il bâtit sa famille. Il se marie, obtient la nationalité belge. Il effectue également son service militaire.

La suite est ici


Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s