L’Association Bouiblane, pour la Culture et le Développement veut un Ahermoumou meilleur

Ahermoumou est fait d’hommes et de femmes qui ont, pour certains, pris leur envol et décider d’aller vivre au-delà de cette petite ville, voire bien loin de la région. Pourtant bien qu’éloignés de ce lieu, quelques-uns ont décidé de se réunir afin de contribuer au développement de Ahermoumou. Ainsi, l’Association Bouiblane, pour la Culture et le Développement a vu le jour. Reprenant au passage le nom de la montagne que l’on peut voir depuis Ahermoumou : le mont Bouiblane.

 « Ouverture politique avec l’arrivée de Mohamed VI »
Les membres de l’association sont des personnes de tous les horizons. « Il y a des médecins, des ingénieurs, des enseignants, des cadres de la fonction publique… » L’idée de base était de faire quelque chose pour Ahermoumou. Dans les discussions des membres originaires du petit bled trottait toujours la même chose depuis près de 30 ans : le fait de contribuer à son développement. « La dégradation de notre patrimoine continue et l’ouverture politique a favorisé la création de l’association. »

« Nous souhaiterions que les jeunes générations puissent porter de l’amour pour ce lieu »
Aujourd’hui, en 2012, l’association constituée d’un bureau élu de neuf membres n’a malheureusement plus de local, faute de moyens. Les membres tentent de remédier à cela. Ils sont habités par l’ambition de voir Ahermoumou doté d’infrastructures dignes. Ils souhaiteraient que les jeunes générations puissent porter de l’amour pour ce lieu. Les objectifs de cette association sont ambitieux. De la protection de l’environnement en général à la protection du cèdre en particulier. La promotion du développement rural, social, économique et touristique est aussi voulue. « Nous n’oublions pas l’assistance aux personnes démunies, aux handicapés et aux jeunes. »

Ces projets déjà menés
Jusqu’à présent l’Association Bouiblane n’a pas chômé ! Plus d’une douzaine de campagnes médicales ont été menées. « Nous en organisons trois à quatre par an. Nous apportons des soins dentaires pour les enfants au sein des écoles, des soins en cardiologie, gynécologie. Il y a aussi des circoncisions, des cataractes… Ighazrane, Dar El Hamra et Aderj ont bénéficié de ces campagnes. » Des distributions de cartables et de fournitures scolaires aux nécessiteux ont aussi été mises en place. Sans oublier que chaque année, un festival est organisé rappelant les traditions musicales de la ville. Malheureusement, tout n’aboutit pas toujours… « Des contacts ont été pris avec les ministères afin de demander la réalisation d’un barrage sur la rivière Zloul. Cette affaire traîne depuis les années 50 et ça continue. » L’association a réalisé une pétition dernièrement afin que Ahermoumou retrouve ses lettres de noblesse. D’autres associations du bled ont rejoint cette initiative.

Toutes ces idées pour l’avenir
L’association œuvre pour obtenir la réouverture de l’école militaire comme faculté pluridisciplinaire ou autres. Elle ne laisse pas tomber le projet de construction de barrage. « Nous poursuivons les démarches afin de réactiver la station de ski de Bouiblane et lancer le tourisme écologique dans la région. Obtenir que les raccordements en eau potable des douars reculés soient inscrits dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain est un de nos buts. » Du côté des douars de Lghar, Lbatha, l’association souhaiterait également mettre en place des systèmes d’irrigation. Le paysage a une immense valeur. Malheureusement ovins et caprins s’y aventurent avec les bergers. L’objectif serait donc de faire de la forêt Tafert une réserve où les passages des bêtes seraient totalement interdits. « Nous voulons bien évidemment poursuivre les campagnes médicales. Notre association est partie prenante dans certains projets communaux comme le désenclavement des douars isolés. Nous travaillons aussi sur la réalisation d’un hôpital intercommunal avec d’autres associations et les maires des communes de la région. »

Ahmed, membre de l’association, n’a qu’un souhait. « Vous savez, mon amour pour Ahermoumou est tel que je compte y vivre pour le restant de mes jours. »

Publicités

2 réflexions sur “L’Association Bouiblane, pour la Culture et le Développement veut un Ahermoumou meilleur

  1. معلومات جيدة نتمنى لكم الإستمرارية والتنسيق مع الجمعيات المحلية لتكتيف االمجهودات للنهوض بالمنطقة مشكورة الأخت سهام مع متمنيات عبد الرحيم فصيح الرئيس الكاتب العام لجمعية أزير لمرضى السكري والكاتب العام لجمعية الزيتون للتنمية البشرية

  2. Article intéressant sur une belle région qui, malheureusement, souffre encore d’une marginalisation qui dure depuis l’Indépendance politique de notre pays.Bravo Siham !

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s