La poésie d’Amir Hassan : « Entre deux balles » et « Entre le pire et le meilleur »

Entre deux balles

Je dessine mon destin
Je crée mon propre monde
Je fais des amitiés
Je quitte mes amours
Je suis la larme
Je cherche l’âme du temps
Le visage de l’espoir
La clé de la mémoire
Je suis libre dans ma prison
Je fais tout mon possible
Je chante sans voix
Je danse sans me bouger
J’écris mon histoire
Ce que je pense de moi
J’essaye de voyager
Sans dépasser mes murs
Je regarde les montagnes
Mon ciel est gris
Quand je ferme mes yeux
Je vois des couleurs
Le bonheur est là
Dieu habite juste là-haut
Mes désirs en bas
C’est ici où j’ai grandi
C’est ici où je mourrai
Crois-moi nature, c’est mon choix.

Amir Hassan
30/6/2012
Gaza

———–

Entre le pire et le meilleur

Une main qui se suicide
Un regard qui voyage
Un stylo qui démissionne
Une colombe et un message

Une bougie qui prie
Un Satan qui hésite
Un enfant venant à la vie
Une pierre qui nous habite

Une feuille grise et jolie
Un cimetière et quelques fleurs
Une cloche dans l’oubli
Un ciel qui re-meurt

Une ville bizarre à adorer
Un délire réel à adopter
Un vieil homme à pleurer
Un âge tendre raté

Liberté de choisir
Eau noire ou ciel rouge
Entre le pire et le pire
Une graine au fond de moi se bouge

Amir Hassan
28-3-2012
Gaza

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s