Acte 2 – Scène 8 pour « Plume d’Amour » : Je viens de là…

Aux alentours de Ahermoumou – Maroc

Acte 2 – Scène 8

Je viens de là où le soleil se couche à l’Ouest,
Les minarets touchent le ciel, les portes ouvertes des mosquées restent.
Ce pays-là, érigé aux portes de l’Afrique,
Une vie paisible avec les miens, loin de tous trafics.
Je suis issue d’une génération de Berbères,
Surtout se serrer les coudes même en période de misère.
Des montagnes et des arbres à perte de vue
Et puis ces oueds qui ne me sont pas inconnus.
Un peu plus bas, le blé moulu nourrit des êtres
Et ce berger au loin qui emmène son troupeau paître.
Les us là bas n’ont rien de faux ni de barbares,
Les gens sont bons et accueillants, chose devenue rare.
Mes racines viennent d’un village perdu de l’Atlas,
Entre célèbre et inconnu tout dépend de ce qui s’y passe…

 La suite est ici
Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s