Une Plume dans la Bande de Gaza : Les agriculteurs, les footballeurs et un jour de l’An à Gaza

Lundi 31 décembre. Dernière journée complète passée en Palestine. Le temps est passé si vite. Le retour est pour bientôt et il est difficile de ne pas y penser.

Les agriculteurs et la zone tampon…

Une terre cultivée

Une terre cultivée

En arrivant à Juhorad Dik, à l’est de la Bande de Gaza, nous mettons les pieds à la campagne. Nous sommes proches de la frontière avec Israël. Le soleil est déjà haut dans le ciel. L’odeur de la terre. Les figuiers de barbarie. Les oliviers bien évidemment. Toutes sortes de cultures de légumes également. S’écarter de la ville est important pour découvrir un autre aspect de la Bande de Gaza. Une autre composante de la société palestinienne également touchée par le blocus. Les agriculteurs subissent la zone tampon, un espace auquel ils ne peuvent pas accéder, pourtant sur leurs terres. Une zone fertile qu’ils ne peuvent pas exploiter. Nous nous approchons de plus en plus des barbelés qui délimitent ce pan de terre où ne nous pouvons pas aller. A nos côtés se trouvent des agriculteurs qui n’ont pas mis les pieds là où nous sommes depuis des années. L’instant est fort !

La suite ici

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s