Monsieur Didier Reynders, Ministre Belge des Affaires Etrangères, Ali Aarrass est Belge !

Image 1

Monsieur Didier Reynders, Ministre Belge des Affaires Etrangères,

Vous n’êtes pas mon ministre. Car je ne suis pas Belge. Pourtant aujourd’hui je vous écris.

Je suis française. Les valeurs qui sont les miennes et celles qui représentent notre devise nationale en France : « Liberté, Egalité, Fraternité » me poussent aujourd’hui à m’adresser à vous pour la vie d’Ali Aarrass, pour sa dignité, pour l’injustice subie et l’inaction des autorités belges.

Ali est citoyen belge. Ali a servi sous les couleurs de la Belgique, en faisant son service militaire. Ali est aujourd’hui complètement abandonné par son pays : la Belgique. Il est emprisonné au Maroc, à la prison de Salé, pourtant innocent.

A l’heure où je vous écris, les nouvelles de Salé le donnent dans une situation dangereuse. Ali est en grève de la faim depuis le 10 juillet et en grève de la soif depuis le 24 juillet.

Vous savez, Monsieur le Ministre, j’avais participé aux 20kms de Bruxelles, comme d’autres soutiens d’Ali. Nous avions couru arborant un tshirt pour Ali. Quelques jours plus tard, je lui faisais parvenir la médaille reçue, cette médaille dont le collier était aux couleurs noir-jaune-rouge. Les couleurs de votre pays, de celui d’Ali. Pourtant, cette médaille lui a été retirée comme tout le reste, comme son courrier, ses cartes postales… Une médaille, qu’est ce qu’une médaille ? Du courrier, qu’est ce que du courrier ?

Entre ces quatre murs qui font sa cellule, ses geôliers lui refusent ses droits les plus fondamentaux. Sa dignité est bafouée. Et le silence est continu autour d’Ali Aarrass tandis que sa sœur Farida tente de frapper à toutes les portes.

Comme je vous l’ai indiqué je suis française. Qui plus est d’origine marocaine, comme Ali. Et aujourd’hui j’ai peur car peut être que cette même situation pourrait se répéter pour moi. Peut-être qu’à moi aussi on dira de « contacter les autorités marocaines » pour trouver une solution tandis que ce sont ces autorités qui torturent encore Ali.

Vous êtes au pouvoir et avez la possibilité de changer les choses. Pour l’amour de l’Homme, pour le respect des droits humains, faites tout ce que vous pouvez afin de venir en aide à Ali.

Demain, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. Aujourd’hui, vous ne pouvez pas dire que vous ne savez pas. A l’heure actuelle, on ne cesse de nous parler des relations diplomatiques, de l’impossibilité d’agir car Ali est dans le pays de sa seconde nationalité. Mais Ali est Belge avant tout…

Quand réagirez-vous ? Le jour où vous aurez du sang sur les mains il sera trop tard pour Ali… Vous aurez abandonné Ali à tout jamais. Pourtant citoyen belge !

Siham TOUIL, citoyenne française

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s