Retrouvailles avec l’Association Sadaqa

7e92ac750fa84f48f5942b507766e276f690d962

En 2010, le blog croisait le chemin de l’association humanitaire et de bienfaisance Sadaqa. Une organisation venant en aide aux populations les plus défavorisées à travers le monde mais aussi en France en mettant en places diverses actions. Aujourd’hui en octobre 2013, du chemin a été fait…

– En 2010, nous partagions sur Sadaqa pour le site web des Editions les Jumeaux, en 2013 nous nous retrouvons, que s’est-il passé entre temps ?
Sadaqa a bien grandi depuis notre dernier entretien. Aujourd’hui, nous disposons de locaux où bénévoles et volontaires travaillent au développement des projets et actions que nous avons d’ailleurs élargis. L’association est actuellement divisée en plusieurs pôles :

  • le pôle international regroupe toutes nos actions humanitaires hors de France tel que notre projet de construction d’un centre d’accueil pour les enfants des rues au Sénégal qui sera une annexe de l’actuel « Empire des Enfants » de Dakar avec qui nous sommes partenaires.
  • le pôle écologie a pour fonction de sensibiliser à la cause écologique et au respect de la nature par le biais d’activités et d’interventions auprès des jeunes et des adultes, mais aussi d’élaborer des projets « qui sont bons pour la planète » comme la plantation d’arbres en Indonésie.
  • Le pôle accès à l’eau car l’eau est un droit pour chaque être vivant. L’association a décidé de forer des puits. Pour cela, nous nous sommes joints, par le biais d’une participation financière, à l’association Barakacity afin d’agir à son côté et ainsi financer un camion de forage qui traversera dans un premier temps tout le Togo afin d’offrir aux populations une eau propre et surtout potable !
  • Le pôle des missions de terrain qui regroupe toutes nos actions d’aides et de soutiens à la population du Havre, où se trouve notre siège actuellement. Il s’agit de faire des collectes de denrées alimentaires qui sont par la suite redistribuées sous forme de colis aux familles avec des revenues modestes. Cependant, il y a aussi des actions dites « vitales » pour l’association, comme l’organisation de vide-greniers. Ces actions permettent tout simplement de pouvoir payer notre loyer et les autres charges,  l’association ne disposant à ce jour d’aucune subvention.

– Qui retrouve-t-on au sein de Sadaqa ?
L’association regroupe essentiellement des bénévoles qui depuis le début de l’aventure travaillent à l’évolution de l’association. Rien ne serait possible sans eux, ils sont l’essence même de Sadaqa. Des volontaires en contrat de service civique  travaillent  également avec les bénévoles.

– Quels sont les projets concrétisés et ceux à venir ?
La construction d’un centre d’accueil pour les enfants des rues du Sénégal est toujours en cours, le projet étant de grande ampleur. La plantation d’arbres en Indonésie est un projet terminé à ce jour. En effet, la plantation a déjà débuté. La collecte de fournitures scolaires est continue et s’étale dans le temps, les enfants ayant toujours besoins de matériel. Quant au projet de forage de puits au Togo, il est également terminé, le camion de forage étant en construction par l’association Barakacity.
Concernant les projets à venir, nous travaillons sur une aide au peuple birman mais aussi sur un nouveau pôle intitulé « Sadaqa junior » qui aura pour objectif de sensibiliser les adolescents à la cause humanitaire, mais aussi à la cause écologique et environnementale.

– Qu’est ce qui est pour vous le plus appréciable dans l’humanitaire ?
En tant que bénévole, le plus appréciable est de se sentir utile, de sortir de son quotidien et de travailler à changer le monde, certes à petite échelle mais cela est déjà énorme. Il y a aussi les rencontres avec des personnalités fortes et qui inspirent le respect parfois même l’admiration en raison de leur éthique qui nous donne d’énormes leçons de vie. L’humanitaire c’est se dépasser, faire preuve de patience, d’endurance et d’ingéniosité. Le plus appréciable c’est de se voir changer et de voir le monde avec un œil nouveau !

– Parlez moi d’anecdotes, de visages rencontrés, de faits marquants…
L’anecdote la plus touchante remonte au mois de mai 2013 lorsqu’une bénévole et sa mère sont allées au Sénégal pour visiter le centre d’accueil actuel des enfants des rues de Dakar qui s’appelle « L’Empire des Enfants » . Au moment de visiter les salles de classes, un ancien talibé (enfant des rues séparé de sa famille et voué à la mendicité) de 7 ou 8 ans, arrivé depuis peu au centre, dessinait sur le tableau. La mère de la bénévole lui a demandé ce qu’il dessinait et il a répondu « une voiture pour aller voir ma mère. » C’est dans ces moments-là qu’on prend vraiment conscience de l’importance de nos actions et elles prennent tous leurs sens.

Pour retrouver l’association : 
Facebook : http://www.facebook.com/assosadaqa
Twitter : https://twitter.com/Asso_Sadaqa

Site : http://sadaqa.fr/

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s