Le jour d’après. Souvenons-nous : 22 novembre 2012 dans la Bande de Gaza bombardée

Chaque jour, du 16 au 22 novembre 2013, les articles écrits suite aux échanges téléphoniques entre Amir Hassan et le blog en novembre 2012, seront publiés à nouveau. La Palestine ne fait pas la une des médias, mais sur le blog, elle est en la vedette ! Merci à Amir Hassan pour son témoignage et sa disponibilité.

Jeudi 22 novembre. 19h06 à Paris. 20h06 à Gaza. Les embouteillages ont repris. Du ciel gazaoui, tombe la pluie, il n’y a plus de bombe. « Aujourd’hui j’ai fait le tour de la ville. J’ai revu mes amis. Il y a une ambiance de fête. D’ailleurs, le gouvernement a décrété que le 22 novembre était à présent le jour de la Fête Nationale. C’est le jour de la victoire. » En marchant dans les rues de sa ville, Amir a tout de même un choc en voyant ces maisons détruites, ces ruines. Mais il parle avec optimisme. « Samedi, les écoles, les universités vont ré-ouvrir leurs portes. Les fonctionnaires vont aussi retourner à leurs postes. Les rues ont commencé à être nettoyées. Les gens se rendent visite. Et surtout, les parents des martyrs se disent que ce sont grâce à leurs enfants tués qu’on a gagné ! »

Israël est donc parti après avoir bombardé jusqu’à la toute dernière minute. « Une fois que le cessez-le-feu a été annoncé, tout le monde est sorti dans la rue sans avoir peur. Les gens étaient fiers et contents. Mais le combat n’est pas fini et il faut faire pression afin de punir Israël qui commet des crimes et qui continue le blocus ! » Pour Amir, la construction dépend de tous. Des Palestiniens, bien sûr, mais aussi de la communauté internationale. Il faut aider d’urgence ceux qui n’ont plus de toit. « Tout est détruit. Tout est cassé. On entre dans certaines maisons par les fenêtres. Il n’y a plus de porte ! Les impacts des bombes sont immenses. En huit jours seulement, Israël a déversé toute sa haine ressentie à notre égard. »

Les Gazaouis se bousculent au marché, font leurs courses après les jours enfermés. « Les familles sont aussi allés dans le grand jardin du centre ville comme un jour de l’Aid. On se relève. » Amir a beaucoup de projets pour la suite. Retourner à l’université afin de voir les étudiants. Ramener les ouvrages qu’il a achetés en France et s’occuper de la médiathèque. Réfléchir à un programme d’activités. « Lundi je vais au forum francophone et je vais aussi retourner dans la tour Al-Shourouk pour voir ce qu’il reste de l’endroit où je donnais mes cours de français. Bien sûr, je vais continuer à faire le tour des quartiers. » Amir souhaite faire passer un message. « J’aimerais écrire à tous ceux et toutes celles qui ont manifesté et qui manifestent pour nous, qui m’ont appelé pour voir comment était la situation. Il y a une différence entre 2008 et aujourd’hui. La communauté internationale n’a pas réagi de la même manière et surtout le printemps arabe a aussi changé les choses. Ce n’est pas le luxe c’est vrai mais on voit des changements grâce à l’Egypte notamment. Il y a un proverbe arabe qui dit que celui qui ne remercie pas les gens, ne remercie pas Dieu… Alors merci ! »

« Gaza l’Espoir »

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s