Vos oeuvres, à vos plumes – Concours #2 : La famille – RESULTATS !

Six textes reçus avec des plumes totalement différentes. Quatre personnes membres d’un jury afin d’attribuer des notes de 1 à 6. Voici donc les résultats du second concours organisé sur le blog.

Ben a dit...

Ben a dit…

D’abord… comment les votes ont-ils eu lieu ? 
Le blog a demandé à quatre personnes de lire les 6 textes et d’attribuer des points, de 1 à 6, 6 était la meilleure note. Ainsi ceux et celles qui ont fait partie de ce petit jury sont :

  • Ifrah : danseur
  • Dounia : professeur des écoles et passionnée par les enfants
  • Hedi : journaliste-bloggeur-voyageur comme il se définit lui même, du Liban à l’Australie. Il écrit sur son blog => http://www.daysinhadistan.wordpress.com 
  • Nina : éditrice, elle est fan de moto, de boxe thaï et aime les voyages ainsi que les jeux de société.

Ils ont lu et noté six textes dont les auteurs respectifs sont Charlotte, Siham, Samyra, Emilie, Nawal et Aziza.

Le jury a eu du mal à départager certains textes. Comme le dit Dounia : « J’ai apprécié beaucoup voire quasi tous les textes… Ce thème parle forcément… quelque soit l’histoire de chacun : des souvenirs, des espoirs, des attentes ou encore les pires craintes. Ils sont tant différents mais tellement intéressants, tellement parlants. Certains m’ont frappée car comme je disais, tous nous parlent. Certains vont réveiller un souvenir, d’autres vont plutôt réveiller les pires craintes. Tous les participants ont respecté le thème de la famille mais avec des visions et points de vue différents et bien réels. » Ifrah souligne lui le rythme, les paraboles, la narration, la poésie, les chutes et parfois aussi le manque de profondeur et la naïveté des écrits.

Avec 20 points, le gagnant est… ou plutôt la gagnante est…
TEXTE 4
Bon appétit écrit par Emilie 

Mes tantes s’affairent dans le garage. La porte est ouverte et ça grouille à l’intérieur. La bonne odeur des épices, les effluves de la semoule qui s’échappent m’invitent à m’approcher…mais je n’en ai pas le droit ! Du haut de mes 7 ans, la cuisine improvisée dans le garage m’est interdite. Il paraît que c’est dangereux pour nous, enfants de la famille. Mais comment un couscous peut-il être dangereux ? Aujourd’hui, un de mes cousins, m’a-t-on dit, vient d’être baptisé (je ne sais pas ce que ça veut dire mais ça doit être un super truc !) et la fête s’invite donc dans la maison de tata Hadila. C’est la sœur de Mamie et l’une de mes nombreuses tantes. Comme dit Papa, c’est un peu compliqué à expliquer, mais toutes les femmes de sa famille sont soit mes tantes soit mes cousines (ça doit dépendre de l’âge à mon avis !). Peu importe, elles sont ma famille et c’est chouette d’en avoir une grande ! Je dois donc faire patienter mon estomac mais je n’ai pas envie de jouer dans la cour aujourd’hui. Je n’ai pas trop la forme et je préférerais regarder les préparatifs du couscous. Comme ça, j’expliquerai comment le faire à Maman ! Elle sait faire des tas de choses…sauf le couscous ! Sa maman, qui est ma mamie que je n’ai jamais vue car elle est morte avant MOI, est née en France, comme Papi Popaul d’ailleurs, et ici, on apprend pas à faire le couscous…on l’achète tout prêt en boîte puis on le mange…parce qu’il ne faut pas faire de gâchis ! Heureusement que papa m’achète du « Elben », ça passe mieux. C’est du lait caillé m’a dit Maman. Ma mamie s’appelait Aline, comme MOI, c’est mon 3ème prénom. Je les regarde de loin et les entends aussi ! Elles parlent sans arrêt, et tournent les marmites en même temps…je ne comprends pas tout… même, pas grand chose d’ailleurs…Il n’y a que lorsque Mamie Messaouda me dit « Nichtik besef Benti » que je comprends. Je lui dis la même chose moi aussi mais avec « Mamie » à la fin (elle s’appelle comme moi, c’est mon deuxième prénom !). Ca veut dire Je t’aime beaucoup…en français. J’entends Kaïna pleurer…Kaïna, c’est ma petite sœur, et elle est vraiment petite, alors ma Maman est toujours avec elle. Je vais la voir et profiter de l’occasion pour lui poser une question qui me tracasse depuis tout à l’heure :
– « Dis Maman ! Pourquoi, elles ont toutes un foulard sur la tête dans la famille de Papa ? »
– « Eh bien…c’est pour qu’il n’y ait pas de cheveux qui tombent dans la nourriture ! « 
– « Ah !!! mais alors pourquoi toi et tata Fanny vous n’en mettez jamais ? »
– « Euh….parce qu’on y pense pas ! »
C’est vrai, Maman est souvent étourdie ! Je lui rappellerai plus tard qu’il faut mettre un foulard sur la tête. C’est quand même mieux de ne pas avoir de cheveux dans l’assiette ! Mon Papa et ma Maman ne sont pas pareils. Ils ne pensent pas la même chose. Par exemple, Papa croit en Dieu et Maman non. Pourtant, ils disent s’aimer et nous aimer de la même manière ! MOI, je ne sais pas…je vais y réfléchir… J’entends crier ! On appelle les enfants ! Ca y est ! On va manger !
Bon ce n’est pas tout, mais j’ai faim, MOI ! Et puis les enfants d’abord ! Ce sera votre tour ensuite… Et oui, vous êtes obligés de rester manger avec nous ! La famille à Papa ne laisse jamais personne partir avec le ventre vide ! Mais ne vous inquiétez pas, même si vous n’avez pas faim, vous aurez la joie de goûter le meilleur Couscous du Monde ! Il paraît que, quand on fait la cuisine avec amour, c’est forcément bon…alors là, ce sera forcément exquis ! Car ma famille…je l’Aime beaucoup ! Je vous dis Bon appétit et laisse Maman vous raconter…elle sait tout !

Bravo Emilie.
Quant à nous, on se retrouve bien vite pour un nouveau concours…
Advertisements

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s