Badou Zaki… Le retour !

Image 4

En 2004, Badou Zaki mène la sélection marocaine en finale de la Coupe d’Afrique des Nations contre la Tunisie. A l’époque, les Chamakh et consorts sont performants, obtiennent de bons résultats. Mais depuis dix ans, les Lions de l’Atlas doivent traverser le désert en plus de jouer au football. Irrégulière et surtout manquant les rendez-vous de la Coupe du Monde depuis la dernière qualification en 1998, confrontée à beaucoup trop de changements, cette équipe nationale a fait beaucoup parlé pour ses manquements, parfois aussi pour les comportements de certains de ses joueurs.

Face à cette situation, Badou Zaki, ancien international considéré comme le meilleur gardien arabe de tous les temps, a été très clair en conférence de presse : « l’équipe nationale doit retrouver le niveau qu’elle mérite sur la scène africaine. Elle doit également se réconcilier avec les supporters marocains et mettre un terme aux résultats négatifs. » Il a également demandé le concours des médias nationaux afin de réussir à travailler tous ensemble. Pour ce dernier, il est évident que si les résultats du nouvel arrivant ne donnent rien, cela fera la une ! Mustapha Hadji a lui même aussi indiqué que tout ce qui sera fait, le sera avec le coeur, « pour la patrie« . Au sujet des journalistes, il leur demandait de ne pas mettre de l’huile sur le feu pour ne pas aggraver certaines situations difficiles. Deuxième message à l’égard des médias marocains…

Un autre défi attend le staff technique et le président de la fédération royale marocaine de football l’a lui-même précisé : il faudra aussi faire avec le vivier des joueurs évoluant au Maroc et non aller constamment chercher des internationaux. Zaki s’est entouré de Mustapha Hadji et Said Chiba en tant qu’entraineurs-adjoints. Khalid Fouhami s’occupera de l’entraînement des gardiens. Le coordinateur porte le nom célèbre de Aziz Bouderbala. Quant à Abderazzak El Amrani, il prendra en charge la préparation physique. Le ton est déjà donné. La Coupe d’Afrique des Nations de 2015 qui aura d’ailleurs lieu au Maroc, celle de 2017 mais aussi la Coupe du Monde 2018 sont des objectifs que le staff de Badou Zaki a dans le viseur.

Et encore une fois avec un énième sélectionneur soit « ça passe, soit ça casse » et là ça clashera avec la presse et les supporters !

 

Advertisements

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s