Evénement le 7 juin prochain : W(e) Talk, la réussite au féminin pluriel !

Image 2

Elles sont quatre femmes, Esra, Jehan, Nathalie, Alix accompagnées d’une équipe de « façonneurs », comme il est indiqué sur leur site web, à avoir « uni leurs forces » afin de monter le projet W(e) Talk qui aura lieu le 7 juin prochain à la Cartonnerie, dans le XIème arrondissement parisien.

Un événement 100% féminin autour de la réussite, de success stories de femmes. Mettre en avant la pluralité des réussites, laisser la place à celles qu’il n’est pas coutume de voir sur le devant de la scène et qui pourtant pourraient être prises en exemple. En somme, W(e) Talk permettra de s’interroger autour du verbe « réussir » à conjuguer avec « diversité » et à accorder au féminin s’il vous plaît ! Particularité de l’événement, les internautes ont contribué à son financement via une plateforme de crowdfunding.

Image 2

Aller au delà du « je n’y arriverai pas »
Au fil des témoignages de huit femmes, le maître mot sera de ne pas se mettre de plafond de verre sur le chemin de la réussite et des projets. Des limites mises aussi bien par soi-même que par l’environnement dans lequel évolue la femme. Ces femmes qui prendront la parole transmettront, discuteront de leur parcours, de leur cheminement afin d’aller vers le partage de leur expérience. Cela afin évidemment d’inviter à agir et stimuler vers l’action. Le tout s’adressant aux femmes mais aussi aux hommes ! Les parcours qui seront évoqués seront faits d’entrepreneuriat, de santé, d’éducation, de science, de sport, d’environnement… Les thèmes comme les intervenantes seront divers.

Les intervenantes
Se succèderont :
Aya Cissoko. Boxeuse et écrivaine franco-malienne, cette femme de 36 ans a à son actif plusieurs titres de championne du monde en boxe française et anglaise. Elle a gagné en 2011 le Grand prix de l’héroïne Madame Figaro pour son roman Danbé.
– Elisa Rojas. Avocate de 35 ans, elle a pour objectif premier que les engagements pris par le gouvernement en terme d’accessibilité pour les personnes handicapées soient respectés.
– Fatima Chaabi. Cette entrepreneure de 39 ans a fondé
 Podomar, un atelier de conception et de fabrication de chaussures orthopédiques mêlant mode et santé.
– Béatrice Barbusse. A 48 ans, elle est maître de conférence en sociologie et est à ce jour la seule femme à avoir été présidente d’un club de sport collectif masculin professionnel.

Image 1

Mais aussi…
– Ghislaine Durand. Cette institutrice âgée de 57 ans est très investie dans les domaines de la citoyenneté, du droit des femmes et de la scolarisation des enfants Roms.
– Karima Mondon. Professeur de 35 ans et conseillère pédagogique pour la maîtrise de langue au sein de l’académie de Guyane, elle évolue dans un lycée professionnel, avec un milieu très masculin.
– Annie Chaperon. Une autre entrepreneure. A 47 ans, son parcours a été freiné par l’échec entrepreneurial, la rendant pourtant plus forte ! A présent, elle travaille dans le conseil aux TPE/PME.
– Fatoumata Kebe. Elle est la plus jeune intervenante avec ses 28 printemps. Doctorante en astronomie, elle a pour projet de créer une entreprise gérant les débris spatiaux.

Une première
W(e) Talk en est à sa toute première édition. Les pré-ventes ont débuté. Les organisatrices ont espoir de rencontrer enthousiasme et… réussite le 7 juin. En attendant cette date, des autoportraits #MonModèleFéminin sont envoyés à l’équipe W(e) Talk par les soutiens du projet.

Et vous, quel est votre modèle au féminin ? Maman peut-être ?

—————

Advertisements

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s