Edito’ du 26/01/2015 – Quand Ismaël Boudjekada et Marine Le Pen partent en clash

Que s’est-il donc passé ce vendredi 23 janvier lorsque Ismaël Boudjekada est allé discuter avec Marine Le Pen ? Réponse avec le concerné…

Lors de l'échange

Lors de l’échange

à l’Encre de ma Plume : Ismaël Boudjekada, bonjour… Il y a quelques mois, le blog vous interrogeait au sujet de votre candidature à Besançon dans le cadre des municipales. A l’époque vous étiez le plus jeune candidat de France dans cette position. Depuis, que s’est-il passé ?
Ismaël Boudjekada : Bonjour ! Pas mal de choses à vrai dire. Sur le plan plus personnel je suis en train de monter deux entreprises en lien avec ma passion première, la cuisine. Aujourd’hui, je suis à nouveau candidat dans le cadre des élections législatives partielles du Doubs qui ont pour objectif de remplacer Pierre Moscovici, notre ancien ministre de l’Economie et des Finances.

– ALDMP : Si on se retrouve aujourd’hui, c’est pour parler d’un événement assez inattendu… Un « accrochage » a eu lieu avec Marine Le Pen à Sochaux lors d’une distribution de tracts. Votre rencontre est-elle une pure coïncidence ou étiez-vous au même endroit qu’elle de manière volontaire ?
I.B. : Non, c’était prévu. Celle qui se veut la candidate la plus proche des citoyens nous démontre au quotidien qu’elle n’est rien de moins qu’un épouvantail au service d’un système qu’elle se dit dénoncer. J’ai décidé de l’interpeller sur la récupération faite des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015.

– ALDMP : A présent, donnez-nous plus de détails sur votre fameux échange…
I.B. : Je vous assure, j’ai essayé de parler de fond, de parler de sujets sensibles comme les préjugés et amalgames véhiculés par le Front National. Sauf m’insulter d’arriviste, Marine le Pen a balayé mes questions d’un coup d’un seul, démontrant qu’elle est anti-républicaine, anti-démocrate. L’essentiel a été dit, j’ai d’ailleurs publié une vidéo de l’échange.

– ALDMP : Sur votre compte Facebook, vous parlez de « récupération des attentats à des fins électoralistes, d’une campagne hypocrite à la recherche de fils et filles d’immigrés devant l’usine Peugeot alors même qu’elle passe son temps à leur mener une petite gueguerre ». Ce sont des faits que vous avez reprochés à Marine Le Pen. Qu’a-t-elle répondu à ces arguments ?
I.B. : Elle a répondu : « Vous n’êtes qu’un arriviste, et je n’aime pas les arrivistes ! ». Mes accusations sont fondées que tout un chacun peut vérifier et légitimer ! Partant de là, Marine le Pen nous démontre qu’elle est mal-à-l’aise sur ce genre de sujets. Les masques tombent. Nul n’est plus sûr que celui qui ne veut entendre.

– ALDMP : Plutôt insolite… Marine Le Pen vous a adressé un « Mais c’est vous ! Je vous connais très bien ! »… Elle vous connaît si bien que ça, vous le « petit candidat indépendant » ?
I.B. : Il faut croire que je suis plus important à ses yeux qu’elle ne cherche à le faire croire. Un livre que j’ai rédigé sur son sujet (Lettre à Marine, entre cœur et devoir de conscience) l’a énervée au point que son compagnon en vienne à m’appeler personnellement. Il y a un an, elle affirmait ne pas me connaître du tout (mon livre était sorti en 2012). Un an plus tard elle ose le « Je vous connais très bien ». Ah… la constance au front, c’est frappant !

– ALDMP : L’un des militants FN s’est permis d’arracher un tract que vous veniez de distribuer…
I.B. : Exactement. Cela en dit long sur le respect de la pluralité et des règles du jeu démocratique au sein de ce groupe. La personne qui lisait mon tract s’est un peu énervée, avec un large sourire malgré tout. « Si vous étiez mon gamin, je vous aurais mis deux claques ! C’est pas cool ! Vous avez de la chance ! » a-t-elle lancé. Je n’avais rien de plus à rajouter, croyez-moi, le message était clair !

– ALDMP : Finalement chacun est reparti de son côté dans le calme pour continuer à tracter ?
I.B. : Exact, une fois les caméras parties, Marine Le Pen a décidé de partir également. Bah oui, il faisait froid, c’est pas forcément évident de distribuer du papier par cette météo. Mais ensuite tout s’est bien passé, plusieurs militants ont sollicité un de mes tracts « pour s’informer ».

– ALDMP : Si demain on vous proposait un face à face avec Marine Le Pen afin de débattre plus amplement sur différents sujets intéressant les français, accepteriez-vous ? Invitation peut lui être lancée ?
I.B. : Immigration, sécurité, emplois et économie : je signe ! J’invite Marine le Pen à accepter ce débat public si tant est qu’elle l’accepte : il faut dire que sa condescendance et son sectarisme la perdront. Pour le reste, « l’arriviste » avait sollicité deux entretiens, tous deux refusés, afin de débattre. Qu’elle ne s’étonne pas que je sois sur le terrain pour pointer du doigt ses failles. Une fois de plus, Madame le Pen, après vos accusations et vos invectives, vous devez bien ça à vos électeurs et à nos concitoyens. J’invite par ailleurs les lecteurs de cet article à écrire depuis ce lien : http://www.marinelepen.fr/contact à Marine le Pen afin d’exiger qu’elle accepte de débattre publiquement face à un citoyen, engagé politiquement depuis quatre ans, auteur d’un ouvrage contre-programmatique du front-national. L’invitation sera t-elle acceptée ?!

Voici ci-dessous la vidéo de ce vif échange :

Publicités

Une réflexion sur “Edito’ du 26/01/2015 – Quand Ismaël Boudjekada et Marine Le Pen partent en clash

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s