Houria… Liberté…

Houria... Liberté

Est né un parfum de jasmin
Dans un berceau sur l’autre rive,
L’envie d’un autre destin
Sans tyran, ni directive.

Derrière keffieh, cailloux jetés,
C’est un cri de résistance,
L’injustice d’être colonisés
Aux yeux de tous, de la France.

Dans un bus à Montgomery,
Le refus de l’intolérance,
Une rose fleurit face au mépris,
Rester assise, réveiller les consciences.

Sous l’apartheid sud-africain
Toute blanche est la domination,
Un homme s’élève au nom des siens,
Un symbole aux fortes convictions.

Le premier mot dans une devise
D’une nation en état d’urgence,
On la restreint et cela divise
Les défenseurs de sa présence…

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s