Journal de bord de la rando-vélo-écolo (RVE) vers le Maroc : épisode 1

Souvenez-vous, je vous parlais dans un précédent édito de ces copains partis pour une randonnée à vélo jusqu’au Maroc (Edito du 01/08/2016 – Rando-écolo : ils s’en vont faire un Paris-Maroc à vélo !). Sur le blog, on partage avec vous le suivi de leur périple au fur et à mesure des nouvelles reçues ! Voici donc le premier épisode…

——-

« Dimanche 31 Juillet… Après une journée festive sur le parvis de la mairie de Rueil Malmaison en compagnie de tous nos amis et des habitants de Rueil venus nous soutenir, nous avons été escortés jusqu’à la Place du Trocadéro pour un dernier au revoir face à la Tour Effel. Le soutien que nous avons reçu nous va droit au cœur et nos amis nous ont donné tellement de force, d’énergie positive que nous sommes partis le cœur léger et pleins d’ondes lumineuses. C’est un au revoir festif, joyeux et si chaleureux que nous avons tardé à les quitter.

La journée touchant à sa fin, nous ne pouvions prendre la route tout de suite. Nous avons alors été chaleureusement accueillis par la famille Hasnaoui à Brou sur Chanteraine. En effet, notre ami Gibran (des Mokhtar Awards) et sa famille nous ont accueillis et chouchoutés comme jamais. Un délicieux repas préparé, des conseils avisés, prêt de matériel vidéo, une trousse de premier soin avec des huiles essentielles indispensables et la maman qui nous accompagne de ses bénédictions et une vive émotion.

Nous avons partagé quelques dattes dont Ahmadou garde les noyaux car il a le projet de planter chaque noyau dans l’oasis de Madani en espérant qu’ils portent en eux les fruits de la Baraka. Nous avons pu prendre le temps de nous reposer, même si nous devions partir plus tôt, nous étions en si bonne compagnie et le petit-déjeuner était si agréable que nous avons pris le temps de partager ce délicieux moment en compagnie de nos généreux hôtes. Nous ne les remercierons jamais assez !

Nous avions quelques réglages à faire sur les vélos d’Amine et Younous (qui nous accompagne jusqu’à Marseille), une roue voilée à refaire et une fois de plus une crevaison pour Ahmadou juste en sortant du Décathlon où nous avions fait nos réglages. En effet Ahmadou avait déjà crevé en allant au Trocadéro et comme il n’avait pas pu revoir son ami Guillaume, ils ont pris rendez-vous à l’endroit où notre tente était dressée… juste à côté du Décathlon.

Guillaume est plus qu’un ami, il est un vrai frère pour Ahmadou, ils ont grandi ensemble. Le temps et la vie font qu’ils ne se sont pas vus depuis 5 ans. Guillaume n’avait pas pu se rendre à Rueil pour le départ et lorsque nous avons crevé l’occasion était en or, d’autant plus que Guillaume habite dans le secteur. Un coup de fil et il rapplique. Quel bonheur de pouvoir se revoir, de passer la soirée ensemble avant le départ le lendemain. Un au revoir plein de bonheur, comme quoi la vie est pleine de surprises et derrière une difficulté, un bien est caché, à qui sait patienter et prendre les choses du bon côté. L’autre bon côté de cette crevaison c’est que cela est arrivé juste à côté du magasin où il est impératif de s’alimenter en chambres à air !

Cela dit, dès la première journée nous en avons déjà tiré la leçon. Il est important de partir tôt le matin, juste après le fajr pour profiter de la fraicheur matinale et bien avancer. Nous ferons des pauses toutes les 1h30 ou 2h de route. Nous devons bien nous hydrater et ne pas attendre d’avoir soif. Et surtout il est important de s’arrêter 2 à 3 heures avant le coucher du soleil pour trouver l’endroit idéal, installer notre tente (1 pour 3) et préparer notre diner.

Aussi, il faut éviter de camper près d’un lac ou source d’eau car cela attire les petites bêtes, insectes indésirables et autres dérangements. Pour le premier soir nous avons trouvé une toute petite forêt coincée entre deux routes, elle fait 15/20 mètres de large. Nous faisons du camping sauvage et cela ne veut pas dire qu’il faille manquer d’organisation. Il est impératif de ne pas négliger les détails qui peuvent se transformer en véritables désagréments. Pour les repas, le matin un bon petit-déjeuner s’impose, à midi par manque de temps c’est sandwich et fruits secs, qui sont aussi les collations : dattes, noix, fruits à coque… Et le soir nous avons prévu une popote qui puisse permettre de préparer des pâtes. Sinon, de l’eau, de l’eau et encore de l’eau.

Nous ferons très régulièrement des bilans des étapes que nous traversons, soit quotidiennement (journal de bord), soit tous les 2/3 jours ou par semaine. En tous cas on reste en contact, on filme, on envoie des photos et on communique avec nos relayeurs qui alimenteront le site, le Facebook et vous tiendront au courant. La prochaine étape est l’Ilot des Combes ! »

——-

On se retrouve très vite pour la suite de ce voyage.
N’oubliez pas, comme cette bande de copains aime dire : 
« Partager c’est s’enrichir » : alors PARTAGEZ !
N’hésitez pas à liker la page Facebook RVE ParisMaroc

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s