Mourad Alaäbouch fait le tour du Maroc sans un dirham en poche

Sans aucun dirham en poche

Sans aucun dirham en poche

Mourad Alaäbouch ? Ce nom ne vous dit certainement rien. Jeudi 29 Août, il était l’un des sujets du journal français de la chaîne marocaine 2M. Ce jeune réalisateur, journaliste, reporter d’images, animateur radio a pris la route pour faire le tour du Maroc. Cependant il n’a pas un dirham en poche, doit faire de l’auto-stop, trouver où manger, dormir (chez l’habitant ou sous sa tente) et il doit chercher… de l’eau. Evidemment la chaleur marocaine donne soif ! Armé de sa caméra et sa patience (il en faut), il a bien souvent eu plus qu’il n’a demandé aux gens, se faisant inviter à manger par exemple. Son but comme il l’indique est de montrer que le Maroc ne se résume pas à Jemaa El Fna et les grandes villes du pays. On y trouve des petits villages reculés et des axes routiers où personne ne passe… ou presque, sans oublier toutes ces âmes généreuses partageant le peu qu’elles ont.

Dans une première vidéo, représentant l’épisode 1, on le voit démarrer en prenant une direction que le blog connaît très bien, à savoir Ribat el Kheir aussi appelé Ahermoumou. Ces images sont déjà un coup de coeur pour à l’Encre de ma Plume car elles donnent aussi un rapide aperçu de Sefrou que le blog connaît également. Depuis Fez, en passant par Sidi Harazem, Bir Tam Tam, Mourad le nomade connait le tracteur pour atteindre son objectif dans ce premier épisode. Des oliviers en décor, des bottes de foin, Mourad Alaäbouch éveille curiosité mais aussi… fatigue car faire de l’auto-stop demande de la patience sous une température assez chaude. Il nous donne aussi des petits conseils pour réussir à trouver de la nourriture dans un lieu éloigné de la ville. Mais attention tout ne se mange pas dans les plantes que vous trouverez dans la nature ! Et notre voyageur chante très bien « la Terre est ronde » d’Orelsan. Pas très marocain ! Son premier épisode est aussi complété par la ville de Bouderhem, la rencontre avec Sofiane, Ain Sebou, la ville d’El Menzel, des heures sans voir de véhicule passer, un petit-déjeuner chez une personne âgée. Un voyage comme une nourriture pour le coeur et les rapports humains…

Dans une seconde vidéo, on le voit partir de Fez où il était revenu afin de rejoindre la ville de Kénitra. Il fera le tout de voiture en mobylette, rencontrant de nombreuses personnes sur des airs de musique traditionnelle marocaine à certains instants. Entre Fez et Kénitra, il passe par les villes d’Imouzzer, Ifrane, Meknès, Khemisset, Tifelt… Il n’a pas manqué l’occasion de discuter avec les conducteurs des véhicules et les autres gens ayant croisé son chemin. Entre mal de pieds dû aux baskets, beauté du paysage, klaxons, les images de son voyage, avec une pointe d’humour, donnent envie de découvrir ses autres trajets à venir. Par ailleurs, dans sa vidéo se trouve un très beau geste, il partage les dattes qu’on lui avait données, expliquant cela par une simple citation « Fais le bien, tu le trouveras sur ta route ! »

Visitez son blog www.mouradalaabouch.blogspot.com pour suivre son aventure.
Aimez sa page Facebook : www.facebook.com/m.alaabouch

Bon voyage !

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s