05/06/2017 – #FoodBan du côté de Calais : quand aider c’est résister

Aux associations qui oeuvrent pour fournir des repas et des conditions dignes aux personnes dans le besoin, il faudrait consacrer sans cesse des sujets dans les JT. Particulièrement du côté de Calais où une véritable chasse aux personnes qui aident et aux migrants est ouverte. L’Auberge des Migrants, association dans la région, partage bon nombre de tweets sur son compte (@AubergeMigrants) afin de dénoncer les pressions subies avec le #FoodBan.

La Fraternité prise en otage

L’Auberge des Migrants pointe du doigt la présence des forces de l’ordre les encadrant dans les distributions organisées : sur un horaire précis, durant une heure. L’accès à l’eau est même rendu interdit. Ces forces de l’ordre sont mobilisées pour agir à l’encontre de la « Fraternité » de la devise française. Il ne fait pas bon avoir quitté son pays pour trouver la paix dans le nord de la France ou simplement y être de passage. Et si on pointe du doigt le Nord, on pourrait aussi pointer du doigt le Sud puisque Cédric Herrou s’était retrouvé devant la justice pour être venu en aide à des migrants. Un petit aperçu des partages de l’association Auberge des Migrants, tout cela pour de la nourriture… Il n’y a qu’un mot alors pour qualifier le #FoodBan : une honte !

Publicités