10/09/2012 – La rentrée scolaire et les Auxiliaires de Vie Scolaire

Les congés d’été sont terminés et tout le monde a repris la route de l’école maternelle et primaire, du collège, du lycée ou encore de l’université. Bien reposés (ou non) après les vacances, ils retrouvent anciens et nouveaux camarades, professeurs, établissements. Et il n’y a pas que les élèves qui sont concernés puisque les Auxiliaires de Vie Scolaire ou AVS sont aussi de la partie. Cette année, ils sont plus nombreux que l’an dernier afin d’accompagner ceux et celles atteints de handicaps et nécessitant donc un accompagnement pour l’enseignement. En effet, déjà en juin dernier, le journal Le Monde parlait de 1 500 postes s’ajoutant aux 22 000 déjà existants… Sachant que le nombre d’élèves handicapés est de 227 000…

Les AVS et la précarité
Malgré le caractère très important de cette mission, le statut des AVS reste très précaire. Contrat à durée déterminée, temps partiel, faible rémunération… Sans parler du fait que chaque AVS se fait lui-même, s’adapte à l’élève qu’il accompagne. Il n’y a pas de diplôme pour être Auxiliaire de Vie Scolaire mais le dialogue est très important entre l’accompagné, l’accompagnant, la famille et l’équipe pédagogique afin d’être présent au mieux. L’AVS décide finalement de sa méthode, il n’y a pas de recette toute faite. Mais comment est ce que les choses tournent lorsqu’il s’agit de collège, de lycée où les rapports avec les enseignants ne sont pas les mêmes qu’en primaire ou en maternelle ? Par ailleurs, l’AVS peut s’occuper de plusieurs enfants et donc être affecté dans plusieurs établissements. Il faut donc réussir à jongler, ce qui n’est pas facile pour l’intégration dans une équipe pédagogique.

Un avenir meilleur ?
Qui dit nouveau gouvernement, dit nouvelles mesures. Ainsi il se dirait que les AVS pourraient se voir de plus en plus professionnalisés avec plus de formations. Il y a déjà une formation de 60 heures. Ce qui pourrait permettre la création d’un métier. Si tel est le cas alors les familles stressées à chaque rentrée de ne pas avoir d’accompagnement pour leur enfant pourraient se voir soulagées de voir plus d’AVS. Pour l’avenir de tous ces enfants qui débutent à l’école malgré le handicap, il est nécessaire de fournir toutes les armes nécessaires afin d’atteindre la réussite. Parce que ce n’est pas normal d’entendre qu’une scolarisation dans une école normale ne peut pas avoir lieu, faute d’AVS, en nombre insuffisant. Si le statut précaire venait à changer alors ce sont des milliers d’élèves handicapés qui pourraient en profiter. Des évolutions aideraient aussi les enseignants à vouloir travailler beaucoup plus main dans la main avec les AVS.

Courage à vous… Les AVS !

2 réflexions sur “10/09/2012 – La rentrée scolaire et les Auxiliaires de Vie Scolaire

  1. L’égalité des chances passe par les AVS et c’est l’évidence même qu’ils apportent énormément ! à tout le monde : enseignants, élèves, familles mais aussi société tout court !
    Un AVS il change la vie d’un enfant handicapé et de sa famille et quand on les supprime c’est toujours un drame humain parce-que derrière ça veut presque dire « retour à la case depart » pour toute la famille, et en tout cas « gros coup de frein aux espoirs d’intégration dans la société ».
    D’ailleurs… c’est bien triste qu’un handicapé doive « s’intégrer à la société », qu’il ne soit pas naturellement considéré comme lui appartenant au même titre que quelqu’un « de normal ».
    Chapeau aux AVS et à leur travail, et à 100% favorable à ce qu’ils soient plus nombreux et plus reconnus.

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s