11/07/2016 – Livre : « Confessions d’un acteur déchu… » par Osman Elkharraz

11/07/2016 - Livre : "Confessions d'un acteur déchu..." par Osman Elkharraz

Longtemps j’ai cherché Krimo, cet adolescent du film L’Esquive. Je me rappelle qu’il paraissait timide, pas au top dans ses baskets sur les images. Et ce visage m’est resté car L’Esquive est un long-métrage que j’ai vu et revu. Des ados attachants menés par le controversé Abdellatif Kechiche… Puis j’ai retrouvé Krimo dans le livre « Confessions d’un acteur déchu. De L’Esquive à la rue » et surtout Osman Elkharraz celui qui l’incarnait. Car c’est lui que je cherchais ! Il avait disparu de nos écrans et je viens de comprendre pourquoi…

Voir la lumière et retomber dans l’ombre

Lorsqu’Osman décroche son rôle de Krimo dans L’Esquive il a perdu sa mère et son père dans la vraie vie. Cette histoire de film c’est un peu l’échappatoire sachant que le quotidien n’est pas facile, sans figure maternelle et paternelle. Osman se prend au jeu et c’est une première pour lui. D’ailleurs les coulisses ne sont pas faciles. Mais il tient le coup bien que ne se sentant pas à sa place. Les paillettes ne sont pas faites pour lui, l’hypocrisie et le faux. Une fois le tournage terminé, la promotion du film également, plus rien ne le rattache au cinéma. La plupart de ces co-acteurs de l’époque ont fait leur chemin sous les feux des projecteurs. Pas lui… Et une fois que la lumière s’éteint, on t’oublie aussi vite qu’on t’a découvert !

Une histoire personnelle émouvante

Le récit qu’Osman fait de sa vie au fil des pages est poignant. On se dit qu’être un acteur et se retrouver dans les premiers rôles d’un film sont forcément synonymes de succès, d’argent, de belle vie, d’aisance… Pour Osman ces termes ne signifient pas grand chose. Certains vivent quand d’autres doivent d’abord faire en sorte de survivre. La rue il l’a connue. Heureusement que des proches étaient là pour lui tendre la main quand Osman a accepté de les saisir. Car il a une caractéristique forte que l’on peut comprendre en lisant : il n’attend rien de personne mais garde une foi immense en Dieu. Ce qui est davantage poignant est le fait de savoir qu’Osmane n’a pas encore la trentaine et que déjà il a connu tout ce qu’il nous décrit. La mort, la déception, la trahison, la solitude…

« Confessions d’un acteur déchu » d’Osman Elkharraz – sans oublier qu’il a été écrit avec Raymond Dikoumé – est un livre à lire absolument. Parce qu’un jour on peut être connu et admiré de tous avant de tomber dans l’oubli. Et surtout personne ne peut réellement savoir ce que cache chacun d’entre nous !