13/01/2014 – Chut !!! Et la liberté d’expression alors ?

Image 1

Semaine dernière, la France ne vivait plus qu’au rythme des quenelles faites par Dieudonné et de ses spectacles annulés en ce début d’année 2014. Comme si en France, il n’y avait ni problèmes de chômage, ni licenciements de masse… Côté « affaire Dieudonné » : avocat, interdictions de représentations, procédures judiciaires, Conseil d’Etat, débats sur les plateaux de télévision, sourires de Manuel Valls tandis que François Hollande va voir à gauche et à droite… Et si on arrêtait de nous assommer avec tout ça ?

La quenelle à la sauce Dieudo
Depuis déjà pas mal d’années, on entendait parler de Dieudonné passé du côté obscur de la force, tissant des liens avec l’Iran, avec Jean-Marie Le Pen, avec des négationnistes. Après son fameux sketch sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel, sous les applaudissements de Jamel Debbouze à l’époque, au sujet du nazisme (et de la politique sioniste israélienne), Dieudonné est devenu celui que beaucoup d’humoristes ne considèrent plus comme humoristes, ayant dépassé les limites du permis dans un spectacle. On ne peut pas se moquer de tout. En décembre dernier, sur l’une des pelouses de Premier League, Nicolas Anelka faisait une quenelle afin de célébrer un but et faire un clin d’oeil à son ami Dieudonné, alors devant les tribunaux. Ce geste de la quenelle apparaît comme le salut nazi inversé pour certains, pour d’autres elle apparaît comme étant un geste anti-système. Elle a donc suscité la polémique, la condamnation tandis que Dieudo faisait carton plein avec les billets vendus pour ces spectacles. Aller voir un humoriste dit antisémite, faire partie d’un public black, BLANC, beur et être alors aussi considéré comme antisémite…

Ce que certains en pensent…
« Je ne suis pas forcément pour Dieudonné. Mais le gouvernement se focalise trop. Demain Dieudonné va aller devant la Cour Européenne et il gagnera. Il y a le fameux dessinateur qui avait fait ces caricatures du prophète Mohammed et qu’on a défendu… Il y a du deux poids-deux mesures. Devenons une dictature alors », dit Julien sur le sujet. Pour Assiba : « On en fait trop. S’il y a quelque chose à redire de ses spectacles (et je pense qu’il y a nettement à redire), qu’il y ait alors dépôt de plainte et laissons la justice trancher, comme cela a été évoqué à maintes reprises. Valls ne devrait même pas s’en mêler. Que fait un Ministre de l’Intérieur dans cette affaire ? C’est une affaire personnelle qu’il essaie de régler, mais il s’est tellement engagé dans cette affaire qu’il ne peut plus faire machine arrière. La liberté d’expression ? Bien sûr qu’on la viole cependant je suis pour les sanctions pénales lorsque les propos vont trop loin. Mais s’il est devenu trop dangereux de dire que le lobby juif est le lobby le plus puissant en France, traitons de la même manière les propos sur l’islamisation de France… Globalement, mon avis sur l’affaire c’est un ras le bol général, c’est parti de rien du tout et on en fait une affaire d’état pendant que les usines licencient en masse en profitant du brouhaha. Mais elle est tombée à pic car elle met en évidence de manière flagrante les différences de traitements des « minorités » et la force médiatique capable de se déchainer sur une personne, ainsi que l’opportunisme de nombreux chroniqueurs ou comiques qui profitent de l’évènement pour lyncher de manière politiquement correct. » Cependant, Assiba trouve que cette affaire remet sur le tapis la façon de considérer le sionisme en France et la légitimité d’Israël. « Tout le monde en parle et tout le monde semble tomber d’accord sur le fait que critiquer l’état hébreux est un droit légitime, ce n’était pas si évident il y a peu de temps. »

Interdire les autres…
S’il est question de troubles à l’ordre publique avec les spectacles de Dieudonné et que de manière préventive l’annulation est décidée, la même interdiction pourra-elle naitre lorsque Charlie Hebdo fera sa prochaine une en tirant des boulets de canon sur les musulmans ? Nous parlera-t-on de liberté d’expression, droit inaliénable, de liberté de la presse, pointant du doigt une montée en puissance d’islamistes ne sachant pas rire d’eux-mêmes ?

Le cas Dieudonné viendra-t-il faire jurisprudence ? Manuel Valls l’a dit « On ne peut pas tolérer la HAINE DE L’AUTRE, LE RACISME, l’antisémitisme, le négationnisme, ce n’est pas possible, CE N’EST PAS CA LA FRANCE. »

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s