17/07/2017 – Virer Marine pour dérouler le tapis rouge à Donald et Bibi

17/07/2017 - Virer Marine pour dérouler le tapis rouge à Donald, Bibi...

En mai dernier, Marine était au second tour. Aux portes du pouvoir, il fallait lui faire barrage, comme pour son père des années auparavant. Soulagement, Marine ne sera pas présidente, elle entrera à l’Assemblée par la suite. Mais pourquoi Emmanuel Macron s’est tant levée contre elle – membre du Front National, parti raciste depuis la naissance – pour finalement venir dérouler le tapis rouge à Donald Trump et Benjamin Netanyahou ?

Trump et Le Pen : kif-kif

Macron arbore un costume de chef. Chef de guerre ? Chef de clan ? Chef… comme quand lors des récréations à l’école l’un des élèves se considérant « le roi » pouvait désigner, selon son bon vouloir, qui il faudrait inclure dans le groupe ou au contraire exclure. Après son élection, il pointait Donald Trump du doigt pour avoir fait marche arrière sur l’accord de Paris au sujet du climat. Mais quelques mois plus tôt, Trump mettait aussi en place son MuslimBan. Dans son viseur : les musulmans. Le président américain montrant clairement son islamophobie. Raciste, misogyne, s’il fallait lui trouver un équivalent en France, ce serait Marine Le Pen. Cette même Marine qu’il fallait combattre pour qu’elle ne devienne pas présidente. Mais bizarrement Emmanuel Macron a la mémoire courte. L’extrémisme qu’il mettait en avant le présentant comme un danger se fait inviter un jour de 14 juillet pour le défilé traditionnel. Le racisme s’invite à la tribune. On copine tranquillement à la tribune présidentielle…

Le shaytan en personne

Tout ne s’arrête pas là puisque parmi les amis d’Emmanuel Macron en ce mois de juillet s’ajoute Benjamin Netanyahou. A la tête d’un Etat dont l’apartheid est féroce et coriace, le shaytan en personne s’est fait convier pour venir une énième fois dire que l’anti-sioniste est un antisémite. L’anti-sioniste ne vient que lutter contre une idéologie voleuse de terre et massacreuse d’hommes, de femmes, d’enfants, de personnes âgées… Elle a fait des Territoires Occupés Palestiniens son laboratoire et va d’horreur en horreur. D’ailleurs, précisons que des juifs très fortement religieux sont eux-mêmes anti-sionistes donc faut-il les qualifier d’antisémites ? Shaytanyahou colonise illégalement, accepte que des projets de colonisation se développent et mène une politique raciste, fasciste. Il poursuit le blocus sur la Bande de Gaza qui est de plus en plus asphyxiée avec seulement 2h d’électricité par jour (voir l’interview de Dalia Shurrab sur le sujet). Lui-même acteur du génocide des Palestiniens, il vient commémorer le Vel d’Hiv, symbole du génocide qu’ont subi les Juifs. Il ne représente pas la paix pour venir tenir ce rôle.

Donc pour un homme qui disait vouloir lutter contre l’extrémisme de Marine Le Pen, Emmanuel Macron a vite changé d’opinion. Pour les prochaines invitations pourquoi ne pas lui proposer Bachar Al Assad… Et si vous avez des idées, manifestez-vous !

Publicités