20/08/2012 – La planète musulmane dit au revoir à un être cher

Il est resté un mois, un peu plus de quatre semaines, trente jours. De l’aube au coucher du soleil, c’est toute la communauté musulmane, la oumma qui l’a reçu à ses côtés. Entre possibles instants de doute et instants de grandes convictions, il a accompagné les uns et les autres dans toutes les activités du quotidien. Il n’a pas empêché les Hommes de travailler mais a tout de même fait endurer ceux qui élèvent des maisons, qui passent leurs journées au soleil. Chacun étant alors chargé de se ménager.

Les Hommes sont tristes à l’idée de ce départ car leur invité a été pris comme grand frère, grand conseiller et non pas comme simple convive. Une oreille attentive afin de se recueillir. Parce qu’il n’est pas venu seul. Il est arrivé avec ses bons conseils aux alentours du 20 juillet. Le temps s’est écoulé aussi vite que celui d’un sablier. Alors personne n’a pu voir les heures passer avec lui. La routine a décidé de camper, les habitudes ont été prises. Cependant, à présent, tout cela doit être changé. Pauvre homme qui se lie si vite pour finalement devoir laisser l’ami s’en aller. S’en aller ? Oui mais pour revenir.

Il a aidé, guidé, éclairé ceux et celles qui en avaient besoin. Sa valise était pleine de cadeaux plus beaux les uns que les autres. Il est venu chargé de belles choses qu’il a laissées en partant. Il a semé la bonté, le partage, l’entraide. Il a été un compagnon de veillée, lecteur de sourates au cours des nuits. Mais cet homme a également réussi à faire pleurer, à causer des larmes par ses paroles si vraies, si fortes, ramenant l’être humain sur Terre, à des valeurs saines partout dans le monde à Vigneux sur Seine, Pont de Cheruy, Ahermoumou ou encore Sefrou. Il n’a voulu que le bien sans hypocrisie, ni mal.

Il est meilleur que 1000 hommes et Dieu l’aurait fait descendre sur Terre accompagné d’anges. Son esprit est vierge de toute médisance et qu’importe si les années passent, il reste comme il est et ne change pas. Il arbore toujours le même visage plein de piété, de joie, de paix. Il porte en lui la beauté du cœur. Celle qui est la plus importante et qui manquera énormément. Parce qu’il faudra attendre un an avant de revoir… Monsieur Ramadan revenir.

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s