21/07/2014 – Hollande, Valls… complices du génocide de Gaza !

La France a perdu les valeurs de sa révolution. Elle a oublié ses propres mots : Liberté, Egalité, Fraternité ! Le soir du 13 juillet, du 14 juillet tandis que nous fêtons la Révolution Française avec des feux d’artifice, les Palestiniens connaissent l’enfer. La nuit éclairée par les bombardements. Les cris et les pleurs. Les morts et les blessés. Et cet enfer, ils le connaissent encore. Les hommes politiques français, portant leur soutien à l’état israélien et à son agression, ont assassiné les fondements universels de l’humanité. En tête, Messieurs Hollande et Valls. Mais aussi Estrosi, qui s’est rendu à Ashkelon en plein massacre du quartier de Shajayia et qui montrait son soutien à Israël sur son compte Facebook.

Résister pour exister
Génocide. Le mot qualifie le déversement de violence sioniste sur la population palestinienne. « Extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d’un groupe ou d’une partie d’un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales ». La définition de wikipédia suffit pour donner un nom à l’opération « Bordure de Protection ». Tsahal tue et blesse au nom de la lutte contre le Hamas, mouvement de résistance. Résistance, résistance, résistance… Cela résonne à l’oreille comme la résistance française luttant contre l’idéologie des Nazis qui commettaient un génocide… Dimanche 20 juillet, Hollande disait que la « République c’était connaître son histoire ». Et justement c’est grâce à l’histoire de la France que la France devrait réagir… Mais la mémoire est sélective !

Une humanité assassinée

Plus de 500 morts. Plus de 3000 blessés. Des milliers de sans-abri. Des maisons en ruines, d’autres encore debout mais inhabitables… Difficile de donner des chiffres qui deviendront obsolètes d’ici une heure parce qu’un missile israélien sera venu enlever la vie d’un enfant, d’une femme, d’un vieillard… Sur la chaîne LCP, Habib Meyer, de l’UDI, parlait « d’armée la plus morale au monde ». Une armée massacrant des enfants à Gaza et faisant vivre l’enfer au quotidien en Cisjordanie. Une armée visant des hôpitaux. Où est sa morale dans tout ça ? Où est la morale d’une armée qui d’une part arrose de bombes la Bande de Gaza pour d’autre part se vanter sur sa page Twitter d’envoyer sur place des médicaments ?

Accuser l’antisioniste d’antisémite… Merci Valls 
Aujourd’hui, c’est la colère qui succède à l’incompréhension dans les coeurs et… les cerveaux de ceux qui comprennent qu’un massacre a lieu. C’est un peuple qui est exterminé, gazé, brûlé, déchiqueté, effacé de la carte. Pendant ce temps, Hollande donne le soutien français à Netanyahou. De son côté, Manuel Valls, lors de la commémoration du Rafle du Val d’Hiv, est venu dire que derrière l’antisionisme de certains se cachait un antisémitisme. « Qui suis-je alors ? », doit s’interroger celui qui est pour l’humanité… « Un antisémite… mais non ! » Et le juif qui lui aussi manifeste pour l’humanité que doit-il se dire ? « Suis-je antisémite ? Moi le juif ? »

LDJ, Police, CRS, Etat Français : main dans la main
Pendant ce temps, là haut les directives sont données pour protéger la Ligue de Défense Juive, autorisée en France et interdite aux Etats-Unis et en Israël. Cette LDJ qui a sorti sa Roquette dans la Rue, devant une synagogue le 13 juillet 2014, appelant ouvertement à se donner rendez-vous en ce lieu sur les réseaux sociaux. Son objectif était simple : prendre en otage l’établissement de culte, provoquer des pro-palestiniens lors de la manifestation et crier par la suite à l’antisémitisme. Tout ça avec l’aval des forces de l’ordre. Copain, copain… Valls répète le mot « antisémitisme », parle de « racisme »… Racisme comme ce que représente la LDJ qui est pourtant encore existante !

Où sont nos valeurs ?
Le président de la république française a décidé de brader les valeurs qui font la France. Où est passée la solidarité ? Où est passée l’empathie ? Où est passé l’altruisme ? Où est passé le socialisme ? Où est l’aide aux peuples opprimés ? Où est passé le sens du mot « démocratie » ? Où sont les droits du peuple ? Les Français soucieux de la situation dans la Bande de Gaza se voient non autorisés à manifester à Paris. Depuis quand les citoyens doivent se soustraire à une autorisation pour s’émouvoir et surtout s’insurger ? La révolution vient par le peuple. Hollande et Valls tout comme le Ministre de l’Intérieur en auraient-ils peur ? Il n’y a pas deux communautés qui s’opposent en France. Ce sont les politiques qui veulent lancer cette polémique et nous monter les uns contre les autres. Ce n’est pas religieux. C’est juste humain… La France est un grand pays et le seul à être venu interdire une manifestation. Le pays des lumières, le pays des droits de l’homme… Tout ça, les politiques en place l’ont violé. Pour les intérêts ! Souvenons-nous de Valls : « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël. » La France est une colonie israélienne à des milliers de kilomètres du Proche Orient !

Démocratie ou dictature ?

Démocratie ou dictature ?

Il y a l’occupé et l’occupant
Ni Valls, ni Hollande, sans parler de tous les autres, ne veulent admettre qu’il y a un oppressé et un oppresseur. Un colonisé et un colonisateur. A Gaza, déjà bien avant cette opération meurtrière, les Palestiniens vivaient l’invivable. Peu d’électricité. Une eau impropre à la consommation. Manque de médicaments, de fuel, de denrées alimentaires, de matériel de construction… Les Israéliens vont jusqu’à mesurer le nombre de calories nécessaires pour vivre chaque jour dans la Bande de Gaza. Les frontières sont fermées. L’Egypte par le sud empêche l’ouverture du Terminal de Rafah. Au nord le point d’Erez n’est franchissable que dans certains cas. Les pêcheurs sont soumis à un périmètre de pêche et se font tirer dessus au bon vouloir des bateaux israéliens. Les agriculteurs sont confrontés à la zone tampon se trouvant sur leur terre et les empêchant de cultiver un sol qui pourrait leur apporter beaucoup. Les enfants vont à l’école par roulement… La liste est encore longue. Mais rien n’est mentionné par Hollande, Valls… Pourquoi ? La vérité dérange ! Et le soutien est porté à Israël ! Pas un mot pour les Palestiniens et leur souffrance. Quant aux médias français, ils leur emboîtent le pas. Ils parlent d’une guerre comme si les forces étaient les mêmes de part et d’autre. A quand les assises du journalisme en France ? 

Vive la DE-MO-CRA-TIE
Aujourd’hui au regard de la violence israélienne, du comportement de Tsahal, des déclarations de Netanyahou… nous sommes en droit de nous demander qui sont les véritables terroristes ? Il ne faut pas oublier par ailleurs que le Hamas a été élu démocratiquement. Mais ne constitue pas l’interlocuteur que les pays dits démocratiques auraient voulu voir au pouvoir. Tandis qu’en Israël la droite dure est aux commandes et appelle à assassiner les mères de tous les Palestiniens ! L’état hébreu se dit démocratie au Proche Orient. Mais de qui se moque-t-on ? Est ce démocratique de ne pas respecter le droit international ? Les libertés fondamentales ? Les résolutions de l’ONU ? Les démocraties en apparence sont des dictatures en réalité ! Des dictatures venant cautionner l’étouffement des Palestiniens.

Pardon de ne pas vouloir fermer les yeux sur le massacre
« Ne pas importer le conflit en France ». Mais comment cette formule peut-elle être prononcée ? Comment ne peut-on pas s’indigner, s’élever contre le massacre d’innocents ? Devons-nous fermer les yeux et dire amen ? Devons-nous rester silencieux tandis que tout le soutien de l’Elysée va à Netanyahou et son état terroriste ? Entendre dire aux Israéliens « vous avez le soutien du peuple français » pousse à crier « Nooooon, moi citoyenne je suis membre de ce peuple et je ne soutiens pas l’insoutenable. Je n’accepte pas ce sang et que tous ces enfants soient assassinés. Je n’accepte pas qu’on demande aux familles d’évacuer pour se réfugier où leur peur les mènera dans l’enfer de Gaza. Je n’accepte pas non plus que sur les collines de Sderot, les colons observent les bombes tomber sur Beit Layhia, Beit Hanoun, Rafah, Khan Younes, Deir El Balah, Gaza City… »

Israël assassin, Hollande, Valls… complices !!! 2017 aura votre peau grâce au peuple… Si cela n’arrive pas avant !!!

La France, territoire sioniste

La France, territoire sioniste

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s