21/11/2011 – A la conquête de la fraude !

Ca commence par un titre de transport qu’on n’achète pas, par une entrée de métro ou de RER que l’on passe derrière quelqu’un. Ca se termine souvent bien et parfois par une amende. Ca se poursuit par une place de parking que l’on ne paie pas. Mais le gouvernement s’intéresse-t-il à cela lorsqu’il s’engage dans une véritable conquête de la fraude, qui a d’ailleurs officiellement débuté dés le début de l’ère Nicolas Sarkozy ?  A quelques mois du premier tour des élections présidentielles, la chancellerie française se penche un peu plus sur la fraude pour, à défaut de l’éradiquer, réussir à l’endiguer. Les coupables pointés du doigt ne le sont que vers des Messieurs et Mesdames Tout Le Monde, travaillant pour vivre, travaillant pour se nourir.

Et les patrons qu’on pourrait dire voyous ? 
Ils préfèrent ne pas déclarer certains de leurs employés pour ne pas avoir à payer de charges, incitant alors au travail au noir combattu par l’Etat et mettant ces employés eux-mêmes dans des situations de victimes et à la fois de tricheurs. Les clandestins y trouvent leurs comptes il est vrai. Cela représente pour eux une possibilité de pouvoir travailler malgré le fait de ne pas être régularisés au risque pourtant d’être pris en cas de contrôle de l’inspection du travail. Ces clandestins, s’ils le pouvaient, feraient un peu comme ces poids lourds français qui vivent la majeure partie du temps en France mais qui paient leurs impôts ailleurs. Il est bon de noter qu’on retrouve  des noms de célébrité qui ont été des soutiens pour certains présidentiables. Pour l’instant les chefs d’entreprise continuent leurs jeux malsains, les clandestins subissent et les autres poursuivent leurs petits manèges sous les acclamations du public.

Et tous ces malades alors…
A quatre pattes, ainsi devrait se retrouver celui en arrêt maladie, jugé comme grugeant, tout ça à cause du contrevenant qui fait comme souvent passer l’honnête et le sincère comme malhonnête et surtout exagérant. Il y a ceux qui profitent. Les salariés semblent être les maux de la fraude. On prend en chasse pauvres et chômeurs mais ceux et celles en congé maladie parce que catalogués de fraudeurs. C’est bien connu un malade n’est qu’un fainéant profitant du système. Travailler plus et surtout être moins malade ou plutôt jamais malade, ainsi est né un nouveau leitmotiv.

Quant à ces ministres, ces députés, ces membres de la majorité, de l’opposition, sont-ils irréprochables ? Entre voitures de fonction, vacances payées, logements à loyers modérés, jolis cadeaux non mérités, qui sont les plus blâmables alors ? Ceux qui ne peuvent faire autrement ou ces politiques abusant de leurs statuts et du système ? Qui sont les plus gros fraudeurs pour un président qui ressort l’un des thèmes qu’il a défendu au cours de sa campagne pour les présidentielles en 2007 ?  Un fraudeur est un voleur pour Sarkozy ou encore Valérie Pécresse. Un fraudeur représente un traître. N’est-ce pas un mot un peu trop fort quand on sait ce que subissent les traîtres en règle générale ? Non lorsqu’au delà cette conquête de la fraude, on veut décrocher à nouveau un titre de président de la République pour cinq nouvelles années. Et sinon la conquête de l’irreprochabilité politicienne, elle est pour quand ?

Publicités

Une réflexion sur “21/11/2011 – A la conquête de la fraude !

  1. Sarkozy et Pécresse sont deux personnages publics qui représentent tout ce que j’exècre !.. mais la fraude pourtant, je suis pour lutter contre elle moi aussi.

    Pour moi, c’est absolument évident qu’un fraudeur de la sécu, des impôts,… est un incivique (je ne parle bien sûr pas du marginal qui lui a déclaré, selon son dtoit, qu’il rejetait la société que la majorité lui impose. Lui, il ne fraude pas pour moi même s’il va peut-être braconner pour se nourrir, ou enfeindre la loi d’une autre façon).

    Et un incivique, qui par ailleurs est bien intégré dans la société et profite de ce qu’elle lui offre (soins, éducation, infrastructures, justice…), est quelqu’un qui me choque.

    Les réfugiés économiques/politiques/climatiques ils ne fraudent pas, ils survivent et ils vivent un drame humanitaire qu’on est coupable de ne pas résoudre; mais les gens qui les exploitent…. 0 tolérance pour eux !

    De même, « 0 tolérance » pour les élus du peuple qui s’avèreraient être des fraudeurs !!!! c’est juste intolérable (et quand on voit le copinage qui est pratiqué à haut niveau (y’a des copains de Sarlozy à des postes clés de partout), même si c’est « tout le temps comme ça quelque soit le gouvernement », on a envie de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière).

    Quand je vois que dans les fraudes à la sécu il y a des médecins, des spécialistes, des dentistes, des kinés 😦 !… c’est FOU ! et vraiment lamentable.
    Comment on fait pour que des gens qui ont une mentalité aussi pourrie arrêtent leurs malversations ? à part une extrême sévérité et frapper où ça leur fait mal je ne vois pas…
    Très dur de prévenir la fraude et trop peu de moyens pour les punir toutes.

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s