24/04/2017 – Le FN cartonne même à… Pont de Cheruy !

24/04/2017 - Le FN cartonne même à... Pont de Cheruy !

Avril 2002, comme si c’était hier… mais c’est hier en réalité ! En avril 2002, à Pont de Cheruy dans l’Isère, on attendait les résultats du premier tour. La même situation partout en France. A 20h, Le Pen père était qualifié pour le second tour, c’était un coup de massue. Là en Avril 2017, avec Le Pen fille, il n’y a pas de coup massue car cela risquait bien d’arriver, on le savait. A Pont de Cheruy, encore une fois, on a justement dit « OUI » à Marine après avoir soutenu Jean-Marie.

L’abstention a fait gagner Marine ?

Sur le site du ministère de l’Intérieur consacré aux élections présidentielles, les statistiques dévoilent une fois de plus la réalité du FN à Pont de Cheruy. Sur 3157 inscrits, 2054 sont allés voter. 1103 étaient abstentionnistes. Donc il y a eu 65% de votants et presque 35% d’abstention. Cette abstention a eu son rôle à jouer par désintérêt pour la politique notamment, diront certains. Cependant, dans une petite commune où se côtoient les origines, qu’est-ce qui pousse ceux qui se déplacent aux urnes à se tourner vers un parti politique qui a été créé sur une logique de xénophobie ? Marine a-t-elle réussi à faire peur aux électeurs et surtout à les convaincre qu’elle pourrait être un renouveau, un changement… alors qu’elle représente elle-même un cauchemar ? Où sont ces gens-là ? Qui sont-ils ? La France a une histoire et une devise qui ne peuvent inciter à voter frontiste même à Pont de Cheruy. Certes entre 2002 et 2017, du temps à passer, cependant les mentalités sont restées les mêmes à Pont de Cheruy. Et chez le voisin, à Charvieu-Chavagneux, les choses ne se passent guère mieux…

Le 7 mai prochain chacun fera ce qu’il aura envie mais il y a des valeurs qui ne devront pas se retrouver en tête du pays : la xénophobie la première.

Publicités