27/02/2017 – Les blocs anti-migrants à Paris n’ont qu’à bien se tenir

27/02/2017 - Les blocs anti-migrants à Paris n'ont qu'à bien se tenir

Il y a un tas de manières pour empêcher des gens de s’installer à des endroits. Mettre des barrières, placer les forces de l’ordre, polluer la zone, menacer d’arrêter les concernés et de les emprisonner… Les méthodes sont nombreuses et toutes manquant d’humanisme. Mais il y en a encore une autre à laquelle la mairie de Paris à penser : placer des blocs de pierre pour encombrer les lieux et décourager les réfugiés de poser leurs bagages.

Graver des messages dans la roche

A la Porte de la Chapelle, les réfugiés venant de pays instables, en guerre et donc en danger, sont ceux qui sont concernés par ce moyen que les autorités ont décidé d’employer. Face à cette actualité peu flatteuse et ne servant pas la solidarité, des tailleurs de pierre de toute la France se sont rejoints samedi dernier dans le nord de Paris. Le but ? Etre solidaire ! Ainsi, ils souhaitaient déplacer les blocs de pierre pour que les migrants puissent retrouver une place où s’installer. Mais pas seulement.

Un appel sur Facebook

Etant sculpteurs, ils voulaient aussi tailler les pierres afin d’en faire des symboles. Graver des citations dans la roche, les prénoms de personnes noyées en mer pour rejoindre l’Europe. « Nous déplacerons ces blocs, nous les graverons, nous les taillerons, nous les sculpterons et nous reviendrons si cela est nécessaire car la pierre, la petite et les autres, a valeur d’éternité et de symbole. Et nous ne voulons pas que ce symbole soit celui de la lâcheté » , était le message du Collectif Cœur de Pierre et Solidaire à l’initiative de cette action. La mairie de Paris a justifié la présence des blocs de pierre en raison de travaux de voirie devant prochainement débuter.

Ceci n’est qu’une première action et les tailleurs de pierre pourraient bien revenir.