29/05/2017 – Et si des (ex) chefs d’Etats étaient des réfugiés ?

Si certains (ex) chefs d’Etats étaient des réfugiés, quelle apparence auraient-ils ? Quelles expressions habiteraient leurs visages ? Donald Trump, Barack Obama, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Vladimir Poutine, Bachar Al Assad… L’artiste syrien Abdalla Al Omari avec sa série de caricatures « Vulnerability » les a imaginés et les a dessinés.

Les « puissants » ne le sont pas tant que ça

Ces figures que l’on considère ou que l’on a considérées comme les « puissants », les « grands » de ce monde se retrouvent alors bien moins charismatiques. Tristes, désespérés, se tenant dans une file indienne pour probablement attendre un repas… Les « puissants » sont dans la peau de ces hommes, ces femmes, ces enfants quittant leurs foyers et se retrouvant sans rien. Ceux et celles à qui l’on préfère fermer les frontières plutôt que de les ouvrir.
Voici ci-dessous certains de ces dessins :
Publicités