30/12/2013 – 12 mois d’édito sur le blog en 2013…

Image 2

Pour ce dernier édito’ de l’année, le blog vous propose de revenir sur 12 édito’ publiés au cours de l’année 2013. Un édito’ par mois aussi bien des portraits que des sujets de société. Petit retour en arrière…

Janvier
 07/01/2013 – Rencontre avec Amir Hassan à Gaza

Amir Hassan est l’une des voix de la Palestine sur le blog. Durant Pilier de Défense, l’opération militaire israélienne en novembre 2012, il racontait ce que vivait la Palestine. Le blog a rencontré Amir Hassan à Gaza…

Extrait
Samedi 29 décembre, je n’ai pas besoin de décrocher mon téléphone afin de discuter avec Amir. Je ne suis plus à Paris. Et Amir est là devant moi… dans la Bande de Gaza. Assis dans le hall de l’Hôtel Palestine, nous reprenons nos habitudes : discuter de son quotidien, de ce qu’il vit. Je tape au clavier, il parle. Je l’écoute, il raconte. A présent je peux me visualiser chaque lieu, chaque rue qu’il évoque. Nous reprenons là où nous en étions restés la dernière fois où nous avions échangé. « C’est particulier parce que je ne me souviens pas de ma vie d’avant les bombardements de novembre. J’étais parti trois mois en France juste après la fin de mes études. J’ai donc eu trois mois d’absence que je n’ai pas pu rattraper étant donné que je suis rentré pendant les bombardements et qu’il était plus prudent de ne pas être dans les rues. » Amir me raconte que deux jours après la fin de l’opération israélienne Pilier de Défense, il s’est mis à réfléchir à la situation en se disant qu’il ne se voyait pas survivre à ce déferlement de violence de la part de l’état hébreux. « J’ai conscience que tout le monde peut être touché et moi je ne comprenais pas le fait d’être encore là tandis que j’avais côtoyé la mort durant huit jours. J’en avais oublié la vie. »

Février
18/02/2013 – Bruno Durand, un footballeur au parcours touchant !

Il est parfois question de football sur le blog. Bruno Durand est un de ces footballeurs et au début de l’année 2013 un portrait lui a été consacré…

Extrait
Dans son sang, il y a le football. Le ballon rond. Les stades. Les entraînements… Si aujourd’hui Bruno Durand évolue à Châtellerault, du côté de Poitiers, ce francilien a plus d’une galère à son actif. Malgré tout, il positive. Il relativise les mauvaises expériences vécues. Justement, il était une fois « une histoire de fou » comme il le dit lui-même ! Bruno commence à taper dans le ballon au sein de son quartier, près de Créteil. Il a 8 ans. « Je passais le temps comme ça ». Son père qui l’observe faire décide d’appeler le Centre de Formation de Paris. Quelque temps plus tard, le jeune garçon y fait un stage. A ses 10 ans, il intègre la structure durablement. « Après trois ans, j’ai arrêté. La culture du football dans ce centre de formation me posait problème. Des jeunes étaient ramenés de l’étranger, notamment du continent africain et on misait plus sur le physique. » Puis, ses crampons le mènent au club d’Ivry sur Seine où il joue jusqu’à ses 17 ans. Lors d’un match, les dirigeants du Deportivo Leganés, un club espagnol de la banlieue madrilène évoluant en troisième division, sont présents. Il s’agit tout simplement du club qui a formé Samuel Eto’o ! Ces dirigeants sont intéressés par Bruno mais ce dernier ne donne pas de réponse dans l’immédiat. « A l’époque j’étais en Terminal et je devais passer un Bac Scientifique. Pour ma mère, il fallait privilégier les études. Je n’étais pas mauvais élève. Elle croyait en moi. » Et lui croit en cette proposition espagnole.

Mars
04/03/2013 – Maroc : le « Mouvement du 20 février » est-il mort ?

Le Printemps Arabe a causé une tempête. Au Maroc, il a aussi eu sa place. Place qu’il occupe encore…

Extrait
Le 20 février 2011, le Maroc prenait part à ce tourbillon dans les pays arabes. Les Marocains appelaient à plus de libertés, de démocratie, d’égalité, à la fin de la corruption… Au Maroc, cette mobilisation a porté un nom « le Mouvement du 20 février », qu’elle arbore encore aujourd’hui. Depuis 2011, du temps a passé et des élections législatives anticipées ont eu lieu. La constitution a été revue pour plus de séparation entre le gouvernement et le roi. Parce que les revendications consistaient en un changement de fonctionnement gouvernemental et non de régime. Cependant qu’est devenu ce mouvement ? Le M20 est-il mort ? Dans les rues marocaines, le besoin de changement règne toujours. Ce ne sont pas que des anniversaires qui sont fêtés. En effet, dans les rangs bien diminués, les revendications sont encore présentes. Les réformes engagées par Abdelilah Benkirane et son gouvernement ne suffisent pas. Même affaibli, le M20 continue d’élever la voix. Des personnes se réunissent lors des manifestations organisées par le groupe. L’AMDH, l’Association Marocaine des Droits Humains, dénonce l’emprisonnement de militants. Un emprisonnement en toute discrétion.

Avril
15/04/2013 – « Je sacrifie mon mari pour la Syrie »

Le Printemps Arabe dure depuis plus de deux années en Syrie. Le blog avait croisé le chemin d’une femme dont l’époux, d’origine syrienne, apportait de l’aide en Syrie : matériel médical, des médicaments, des kits de premiers secours. Chacun de ses voyages est risqué.

Extrait
Elle veut garder l’anonymat afin de parler de la situation en Syrie. Alors nous l’appellerons Leïla… La situation sur place la touche de près, elle mais aussi sa famille, car son époux y a ses origines et s’implique énormément afin de venir en aide à la population. « Je ne suis qu’une mère de famille avec un cœur très sensible. C’est pour cela que je sacrifie mon mari pour la Syrie ». « Il fait parvenir du matériel médical, des médicaments, des kits de premiers secours ainsi que du lait en poudre pour bébés aux médecins. » Toute la famille de son mari est sur place. « Malgré cela, notre plus grande préoccupation est d’approvisionner des points médicaux qui n’ont aucune aide de l’extérieur. » Pour ainsi pouvoir sauver des vies. Les informations que possède Leïla ne sont pas rassurantes du tout. « Il y a des bombardements incessants. Le nombres de victimes et de blessés est énorme et inimaginable. » Des civils en majorité. Des femmes et des enfants tout particulièrement. Leïla sait que son mari met sa vie en danger lorsqu’il prend part aux convois qui se rendent en Syrie. « Il peut être tué par l’armée du régime ou être la victime de l’explosion d’une bombe. »

Mai
27/05/2013 – Les 20 kilomètres de Bruxelles courus pour Ali Aarrass

Ali Aarrass est un belgo-marocain enfermé à Rabat. En mai 2013, le blog participait aux 20 kilomètres de Bruxelles au cours desquels un t-shirt était arboré en hommage.

Extrait
Ce matin du dimanche 26 mai, il fait gris sur Bruxelles lorsque place est prise dans le box attribué pour cette 34ème édition des 20 kilomètres. A 10h, le premier départ est donné. Le ciel retient ses gouttes, il compte nous épargner la pluie. Le temps frais est agréable pour courir, loin des chaleurs habituelles de la saison. Au sein des participants, nombreux sont ceux présents pour une cause : Amnesty International, la Croix Rouge et d’autres organisations encore, plus ou moins connues. Parmi eux, on nous retrouve. Nous, coureurs arborant le t-shirt appelant à la libération d’Ali Aarrass, emprisonné dans les geôles marocaines de Salé, accusé de terrorisme et torturé. A travers ce vêtement, l’objectif est de rappeler la situation d’Ali, de sensibiliser à cette injustice et de faire vivre son combat. Au cours des 20 kilomètres, Ali occupe nos esprits, interdisant aux jambes de flancher, au souffle de bégayer et au mental de lâcher prise. Au gré des tunnels, des descentes, des montées… Sur les panneaux portés par certains spectateurs, les « You can do it », « Plus que 5 km », « Bravo » sont des lectures agréables, prêtes à faire pleurer car exprimant tellement de solidarité. Etre là pour Ali sous les encouragements du public. Forte motivation. Importante sera la foulée en passant la ligne finale avec ce t-shirt sur le dos. Une immense satisfaction personnelle. Apparentant le tout à la course menée dans nos propres vies. Tenir tête, s’accrocher, ne pas céder face aux pépins et garder la tête haute. Réussir à se surpasser, aller plus loin, au delà de ses limites. Etre courageux, brave. Ne pas baisser les bras.

Juin
03/06/2013 – FEMEN : instrument de déstabilisation et d’asservissement des femmes – par Salima B.

Les FEMEN, habituées du topless, ont été le sujet de Salima B. qui a pris la plume pour le blog.

Extrait
Ce qui spécifie le féminisme français de la fin des années 60 est la réaction contre-courant de ces femmes qui, pour manifester leurs libertés dans une société où le corps était tabou, avaient décidé d’afficher comme « support / moyen » de communication leur nudité et d’exploiter le choc et les polémiques que ce geste générerait.  A cette même période, le Women’s Lib influença ce féminisme, entre autre avec le Mouvement de libération de la femme. A l’époque il était personnifié par des figures « emblématiques » notamment celle de Simone de Beauvoir.… Depuis, ce mouvement peine à trouver des représentantes de cette envergure. Les chiennes de garde ont été un ersatz de mouvements féministes, et d’une façon différente, « Ni Putes, Ni Soumises » a joué la version « exotico-orientale » pour ne citer que ce mouvement. Au 21ème siècle, et plus précisément ces derniers temps, les médias mettent en avant les FEMEN considérées comme le summum de la libération et les « saintes patronnes » du féminisme. Une question se pose : pourquoi les FEMEN ? En effet, ce groupe créé en 2008, trouvant ses racines en Ukraine, fait en peu de temps la une et s’étend internationalement un peu à la manière d’une nouvelle idéologie ou d’un nouveau hit planétaire. Cela suscite quelques réactions, esprit d’examen oblige, d’autant plus que toutes ces représentations et tous ces déplacements nécessitent des fonds substantiels. Par conséquent, les premières interrogations fusent…

Juillet
22/07/2013 – Arrêt sur séquence : Quand TF1 découvre le génocide des Rohingyas

Minorité musulmane en Birmanie, les Rohingyas sont massacrés. TF1 diffusait un sujet sur ce nettoyage ethnique.

Extrait
« Les Musulmans veulent se marier avec nos femmes. Ils vont les forcer à se convertir. Leurs enfants seront une menace pour le pays. Ils détruiront notre religion. Nous devons défendre notre race », dit Ashin Wirathu, ce moine bouddhiste qui appelle explicitement à tuer des Musulmans. Cette situation ne date pas d’hier. Pourtant TF1 s’en rend compte à présent… BRAVO ! Mais cela fait bien plus longtemps que les Rohingyas subissent les massacres. Bien avant le mois de mars. Quelles sont les sources d’informations de TF1 ? François Hollande accueillait à Paris le chef d’état birman… Dérouler un tapis rouge… de sang !

Août
05/08/2013 – Quand la Mosquée de Vigneux sur Seine invite ses voisins à un iftar

Le Ramadhan est un mois béni, de spiritualité, de partage. Un partage que la Mosquée de Vigneux sur Seine avait mis en valeur en organisant un repas de rupture du jeûne auquel elle a convié l’ensemble de ses voisins.

Extrait
Vendredi 2 août, la Mosquée de Vigneux sur Seine invite les membres de son voisinage et le maire de la ville à s’attabler ensemble afin de partager un repas de rupture du jeûne. Pour lancer l’invitation, courriers et friandises ont été glissés dans les boîtes aux lettres. Un repas de l’amitié, un repas du vivre-ensemble sous le signe de l’échange et de la discussion. Un iftar du coeur entre voisins… Cette veille de week-end, sous le chapiteau devant la mosquée, de belles tables sont dressées. Les sourires sont au rendez-vous. Nous sommes là, Musulmans et non-Musulmans, habitants du voisinage, durant ce mois béni du Ramadhan. Nous discutons du cadre, de cette occasion ; nous plaisantons et n’oublions pas d’aborder les activités nombreuses de la mosquée. Nous sommes voisins sans quasiment jamais nous être adressés la parole, curieux de savoir où les uns et les autres habitent.

Septembre
23/09/2013 – Un orchestre en désaccord. Avec Hollande pour maestro

Rien de mieux qu’un gouvernement en désaccord pour montrer les faiblesses du pouvoir exécutif avec Flamby ou François Hollande en tête du souk !

Extrait
Quand ce n’est pas Manuel Valls qui vient mettre son nez dans la réforme pénale de Christiane Taubira, c’est le patron de l’équipe, François Hollande qui dit noir avant que son Premier Ministre ne dise blanc. Un couac au sommet de l’état, un mauvais accord des violons… Une pause café ou une trêve fiscale ? En août dernier, dans les colonnes du journal Le Monde, le président socialiste discutait d’une trêve fiscale devant prendre effet en 2014. Très optimiste ! Cette semaine, devant Claire Chazal, au cours d’un entretien en tête à tête, il répétait cette information. Cependant, Jean-Marc Ayrault, passant derrière lui, prononçait l’année « 2015 ». 2014 ou 2015 ? Que se passe-t-il entre les deux hommes ? Un manque de communication est évident mais aussi alarmant… En face qui prend plaisir ? L’opposition pour mettre en valeur une nouvelle faille dans le gouvernement du… changement.

Octobre
07/10/2013 – Rafah, Erez… Egypte, Israël… Issue sans secours

Ayman Qwaider, autre voix de la Palestine sur le blog, évoquait en octobre une situation qui est encore très difficile dans la Bande de Gaza. A l’heure actuelle, en décembre 2013, Gaza est sous les eaux, sans électricité et les raids aériens ne cessent pas.

Extrait
Quitter la Palestine, la région de Gaza… Rafah au sud est totalement hermétique aux sorties des Palestiniens. Au détour d’une conversation, une connaissance disait que le peuple égyptien n’avait pas encore dit son dernier mot. Peut être alors qu’il aura encore beaucoup de mots quant au traitement d’Al Sissi à l’égard des Palestiniens… Au nord par le terminal d’Erez, ne sortent que les étudiants et les cas hospitaliers urgents. Ceux et celles qui veulent voyager pour le plaisir, invités à assister à des conférences ou dans toutes les autres situations ne découlant ni de la scolarité, ni de la santé restent aux portes d’Israël. Et cela a été le cas pour Ayman. Un jeune marié palestinien voulant voyager. Cependant vivre dans la Bande de Gaza et chercher à voyager ne font pas bon ménage ! Convier pour divers congrès en Suisse et en Espagne, devant dans un premier temps voler depuis Le Caire, il a finalement dû se rabattre sur Erez et Amman en Jordanie. Pour lui et… son épouse. Cadre si obscur pour une lune de miel. Malheureusement sa chère et tendre ne pourra pas avoir de permis pour passer tout comme Ayman. Ni étudiant, ni cas médical !

Novembre
25/11/2013 – Vos oeuvres, à vos plumes : Concours #1 – Ecrivez ce que vous voulez !

Le blog a lancé son premier concours, évidemment en rapport avec l’écriture. Le premier d’une longue série…

Extrait
Edito’ du lundi, Plume d’Amour, à l’Encre du Maroc, Encre Palestinienne… à l’Encre de ma Plume propose aujourd’hui une nouvelle rubrique où les lecteurs seront les premiers acteurs… Faites chauffer vos plumes et vos encriers… Sortez vos plus belles lettres, mots et phrases… Ben a dit « J’aime écrire ». Alors à force de partager ses articles avec vous, le blog s’est dit qu’il était venu le temps, le moment de laisser la place aux lecteurs habitués, à ceux passant par là par hasard… Il était donc venu l’instant de VOUS faire de la place en lançant les concours d’écriture.

Décembre
09/12/2013 – L’opération militaire « Sangaris », un papillon rouge sang

La France débutait l’année en intervention au Mali. Elle finit par une autre intervention en Centrafrique. La France, le pays des interventions militaires ?

Extrait
La France, le gendarme de l’Afrique ? La France est aux commandes lorsqu’il s’agit d’aller intervenir sur le continent de l’autre côté de la Méditerranée. Ainsi les militaires français ont pris la direction de Bangui, la capitale de la République Centrafricaine aussi appelée la Centrafrique. Le pays est dans une situation instable depuis 2011 et l’élection de François Bozizé. Plusieurs mouvements de rebellion ont formé la Séléka, une alliance, et ont renversé François Bozizé en mars 2013. Michel Djotodia se hisse au pouvoir. La Séléka est dissoute par Michel Djotodia mais sur le terrain, les violences attribuées à ce groupe continuent…Un conflit religieux… Sur les ondes de France Info, jeudi 5 décembre, des civils de confession musulmane interrogés parlaient de violences à leur égard en raison de leur religion. De plus à toutes les agressions s’ajoutent d’autres agressions par vengeance. Si la Séléka est musulmane, les Chrétiens majoritaires en Centrafrique ont créé un groupe d’autodéfense « les anti-balaka », les « anti-machette ». Human Rights Watch explique observer des représailles dans les villages chrétiens et musulmans. Dans cette situation, une crise humanitaire a lieu sur place. En novembre 2013, l’ONU parlait de « 400 000 déplacés internes et 68 000 réfugiés centrafricains dans les pays voisins, principalement en République démocratique du Congo. »

Bien évidemment, les édito’ continuent en 2014 avec moins de guerre… le blog espère !

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s