Nouvelles inquiétantes de Ayman Qwaider depuis Gaza SANS ELECTRICITE

A la lueur d'une bougie

A la lueur d’une bougie

Les problèmes d’électricité empirent dans la Bande de Gaza sous blocus. Les tunnels qui apportaient une bonne partie des produits importants pour les Palestiniens ont été détruits à la frontière avec l’Egypte. Cette semaine, une usine de traitement des eaux stoppait son fonctionnement faute de carburant, laissant alors les eaux usées inonder les rues. Toutes les composantes de la société sont affectées : femmes, hommes, enfants, personnes âgées… hôpitaux, écoles… On ne vit plus qu’à la lueur des bougies… Ayman Qwaider décrit la situation.

Depuis plus de deux semaines, la pénurie d’électricité dans la bande de Gaza s’est dégradée de façon spectaculaire. Les gens de Gaza se réveillent, passent la journée sans électricité et se couchent sans voir la lumière.

Les établissements scolaires sont les plus touchés par les coupures d’électricité. Les élèves voient leur scolarité affectée et ne peuvent pas suivre leurs cours normalement ni étudier.

Mohammed Quader est un élève de 9 ans. « Je vais à l’école tous les jours à 7h et reviens à la maison dans l’après-midi. Je ne peux pas réviser mes leçons ou faire mes devoirs en raison de pannes de courant constantes. En soirée, nos voisins font fonctionner les générateurs électriques qui font beaucoup trop de bruit. Je manque vraiment de concentration. »

De nombreux étudiants comptent sur la lumière des bougies pour étudier leurs cours durant des heures, faute de lumière électrique. Et cela est difficile pour de nombreux étudiants qui souffrent de problèmes de vision à force de n’avoir que la lueur des bougies.

Les parents d’élèves expriment leurs graves préoccupations à cause des problèmes d’électricité. « Nous souffrons tellement avec nos enfants, surtout durant les périodes d’examens scolaires. Nous sommes obligés de réorganiser notre temps, en faisant dans la journée ce qui nécessite la lumière du jour avant que tombe la nuit. »

C’est un appel humanitaire de la part des 1,7 millions de personnes à Gaza à destination de la communauté internationale afin d’intervenir immédiatement et de trouver une solution au plus tôt.

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s