On ne reste jamais fâché longtemps

Lorsque l’on perd l’être cher, le ou la bien-aimé(e), il est difficile de se reconstruire. Lorsqu’il, lorsqu’elle est perdu(e) pour la vie, sans possibilité de le, la revoir, là est le plus pénible. Pourtant les choses ainsi faites, on se doit de repartir, de réapprendre à vivre en se disant que là haut, une étoile veille alors sur nous. Mais il reste ces êtres avec lesquels les liens sont rompus. Des liens qui pourraient être rétablis.

Une tragédie un soir de 24 décembre
Sylvie est mariée à un pilote de chasse. Tous deux vivent un bonheur sans nuage. Leur amour donne un petit garçon, Jérôme. Il est le premier enfant et un second arrive très bientôt puisque la jeune femme est enceinte de six mois. C’est une fille. Le soir du Réveillon, Sylvie décide d’aller sur la base militaire où doit atterrir son époux afin de lui faire une surprise. Malheureusement, un accident a lieu. Deux avions ont eu un problème et les deux pilotes ont été tués. Le bien-aimé de Jeanne fait partie des victimes. La douleur de cette perte et le choc vont lui faire frôler la fausse-couche. Les médecins la prennent en charge afin de l’aider à arriver à terme. La petite Ludivine naît mais sa santé est fragile et elle accumule des retards dans les apprentissages. Sa maman, elle, ne se remarie pas et n’aura d’ailleurs aucun autre homme dans sa vie. Elle a perdu son amour, rien ne peut le remplacer. Par contre, cette perte ne lui fait pas oublier de tenir le coup pour ses enfants qu’elle élève donc seule. Sa gentillesse et sa jovialité l’aident à tenir.

Même sans Sylvie…
Jérôme, son fils, est pupille de la nation et fait de bonnes études. Par contre, Ludivine a beaucoup plus de difficultés mais finit par décrocher un diplôme de secrétariat. Elle rencontre un Marocain avec lequel elle décide de se marier. Sa grand-mère, pied-noire qui lors de la guerre d’Algérie a perdu tous ses biens, hait les arabes et refuse cette union. Il n’y a rien à y faire, pour elle, ce garçon est le diable et c’est une catastrophe. Elle ne va pas au mariage et se fâche avec Ludivine. Cette réaction crée alors un climat tendu également avec Sylvie, la mère de Ludivine. Celle-ci a rencontré le futur époux et ne s’arrête pas à des préjugés. Des années plus tard, Sylvie, grosse fumeuse, rencontre de graves problèmes respiratoires. Cela lui vaut d’être hospitalisée et surtout d’apprendre qu’elle est atteinte d’un cancer de la thyroïde avancé. Sa toux est la conséquence d’une métastase logée au niveau des poumons. Son entourage lui conseille d’en parler à sa mère mais elle refuse car elle ne veut pas l’inquiéter. Elle se dit aussi que sa chimiothérapie l’aidera à s’en tirer et elle pourra même fêter ses 50 ans. Pour l’instant tout le monde est préoccupé. Une inquiétude fondée car deux mois plus tard, Sylvie décède à l’hôpital. Cette tragédie va tristement permettre à Ludivine et sa grand-mère de se retrouver à l’enterrement. Le premier pas est fait par l’époux de Ludivine qui voyant le chagrin et la culpabilité des deux femmes préfère rompre la glace. C’est l’élément déclencheur qui les fera se tomber dans les bras. Sa grand-mère demande pardon. Ludivine efface naturellement l’ardoise.

Aujourd’hui Ludivine a trois enfants. Son mari et sa grand-mère s’apprécient beaucoup. A travers l’affection qu’elle a aujourd’hui envers le mari de sa petite fille, c’est aussi une réconciliation avec un peuple qu’elle opère : elle a réfléchi et évolué.

Publicités

Une réflexion sur “On ne reste jamais fâché longtemps

  1. Waouh ! très fort le choix de l’illustration ! Cette photo symbolise totalement l’histoire je trouve ! Bravo.

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s