8 mars : si elles n’étaient pas des femmes…

En ce 8 mars, Journée de la Femme, si les femmes n’étaient pas des femmes, il y a des choses qui ne seraient pas…

Si elles n’étaient pas des femmes, elles n’auraient pas ces formes généreuses et ces envies récurrentes de perdre leurs poignets d’amour.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne porteraient pas en leurs entrailles leurs enfants, elles ne leur donneraient pas la vie.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne chercheraient pas un sac à main qui puisse se marier avec toutes leurs tenues.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne flâneraient pas dans les magasins : entrer pour acheter, entrer simplement pour observer.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne sauraient pas discuter sans compter avec leurs mères, avec leurs sœurs ou leurs amies.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne resteraient pas des heures à se préparer et à considérer la salle de bain comme leur territoire.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne sortiraient pas le plus beau des sourires pour excuser un retard.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne seraient pas aussi douces.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne verraient pas le monde d’en haut avec leurs talons.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne cacheraient pas leurs peines derrière des couches de fond de teint, des traits de rimel.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles n’auraient pas à penser à tout à la maison.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne consoleraient pas aussi bien.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles n’arriveraient pas à dire que oui tout va bien quand non tout va mal.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne seraient pas aussi belles le jour de leur mariage.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles n’auraient pas ces hommes prêts à décrocher les étoiles pour leurs yeux.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles n’auraient pas ce je t’aime si tendre.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne transmettraient pas les plus beaux secrets de cuisine.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne seraient pas indispensables dans le cœur de leurs moitiés.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles abandonneraient aux premières difficultés.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne seraient pas des mères courage.

Si elles n’étaient pas des femmes, le mal aurait habité toute la Terre.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne sauraient pas et ne seraient pas au four et au moulin.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne demanderaient pas sans cesse à leurs amoureux si elles sont belles.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles n’auraient pas le sac à main du Magicien d’Oz, de Mary Poppins, de Joséphine Ange Gardien.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles n’auraient pas réponse à tout.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne laisseraient pas leurs yeux parler pour elles.

Si elles n’étaient pas des femmes, elles ne seraient… pas elles, tout simplement, avec leurs défauts et leurs qualités… Elles ne seraient pas mères, sœurs, nièces, cousines, amies…

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s