Coralie Caillat et sa passion pour la cuisine

Pour communiquer avec elle, il faut parler crumbles, mousses au chocolat, petites bouchées en apéro… Préparatrice en pharmacie de métier au sein du village où elle vit, à bientôt 26 ans, Coralie Caillat, maman de deux adorables petits filles et enceinte d’une troisième petite merveille, est enfin épanouie. En congé parental, elle profite pleinement de toute sa petite famille en exerçant sa passion pour les préparations…en cuisine. Amoureuse de son mari et de ses trois trésors, elle est de ses femmes très polyvalentes. « Le bricolage, la décoration même le tricot font partie de mes hobbies. Et bien sûr il y a ma grande passion pour la cuisine. »

La création de http://www.mapassionpourlacuisine.kazeo.com
Depuis quelque temps, Coralie cherche à mettre en place son projet. En effet, ayant emménagé dans son nouvel appartement, cela lui apparaît comme un renouveau pour mettre en valeur ce qu’elle aime, sa passion se faisant de plus en plus présente. « J’apprécie le fait de recevoir. Lorsque j’ai du monde, entendre mes convives, mes proches s’étonner, être épatés par ce que je réalise fait chaud au cœur. » Coralie sait faire plaisir et se fait plaisir en entendant fuser les « à quand un prochain repas ? » à peine le dernier met terminé ou encore en lisant l’impatience sur le visage de ses amis dans l’attente des plats à déguster. « Lorsque les assiettes arrivent, ils se disent que c’est magnifique et délicieux. C’est cela qui m’a poussée à partager mes recettes, mes réalisations avec des personnes extérieures à mon cercle, des personnes inconnues. » Pour le jour de l’An, elle se transcende à concocter ses préparations pour sa sœur, son frère et leurs conjoints. « Le lendemain, tout m’est apparu comme une évidence. Mon mari et ma sœur m’ont soutenue et dit que j’étais capable de me lancer. » Ainsi l’aventure débute par la création de son site Internet en partant du principe qu’elle n’a rien à perdre et que c’est le meilleur moyen de partager sa cuisine avec le plus de monde possible. Ce moyen de communication est d’ailleurs pour elle un outil afin d’aller au delà de son côté réservé. « Il m’apporte beaucoup, moi qui ai peur du regard, de l’amour des proches et qui n’ai pas trop confiance en moi. Dans la vie de tous les jours, c’est un gros problème. C’est assez handicapant de se dire que nous ne sommes pas à la hauteur aussi bien, pour soi, que pour sa propre famille. On a l’impression que personne ne peut nous apprécier.  » Via son site, elle se rend compte que sa façon de faire la cuisine a de nombreux fans. « Ce sont eux qui m’aident aussi à m’épanouir pleinement et je suis vraiment très heureuse de partager tout ça avec eux. J’espère continuer à régaler avec mes nombreuses recettes, encore et encore. » Son espace sur Internet est aussi un bon moyen de décompresser, surtout le soir. «C’est mon petit moment de détente à moi. Certains iront à la piscine, d’autres regarderont la télévision ou liront un livre. Moi je passe du temps avec mes filles et je cuisine, ce qui fait que je ne pense à rien d’autre ! »

L’avenir en chocolat, en crumble ?
Durant les quatre années à venir, Coralie souhaiterait développer son savoir-faire culinaire avec diverses formations. Ceci lui permettrait de pouvoir transmettre à son tour sa passion. « Mon concept serait très simple : me rendre directement aux domiciles des personnes intéressées afin de leur apprendre à cuisiner. On serait donc en groupe, en famille ou simplement en tête à tête. » Elle va même plus loin avec une idée originale en animant l’anniversaire des enfants grâce à la préparation de leurs goûters favoris. «Pourquoi ne pas aussi animer un enterrement de vie de jeune fille afin de donner les recettes des desserts qui feraient fondre le futur époux ? » Coralie lance un dernier message à ceux et celles qui seraient intéressés. « Un repas ? Mais vous n’aimez pas cuisiner, je pourrais venir chez vous, vous aider à concocter un dîner digne de ce nom et régaler vos convives de l’apéritif, au dessert. » Se mettre dans la peau de ses petits plats est chose aisée pour Coralie. En portrait chinois, si elle était une entrée, elle se verrait bien en feuilleté de fromage de chèvre au miel pour sa douceur. Un plat ? Un bœuf bourguignon pour la détermination. Côté sucré, elle serait un fondant au chocolat pour la dureté extérieur et son cœur fondant. Enfin une boisson ? Un délicieux cocktail synonyme de chaleur et convivialité, à l’image de sa propre cuisine ! D’ailleurs elle compte bien la conjuguer sur le blog toutes les deux semaines, le mercredi dans la rubrique Plume Gourmande.

Une réflexion sur “Coralie Caillat et sa passion pour la cuisine

  1. Ping: Plume Gourmande sur pause… Mais pas STOP ! | à l'Encre de ma Plume...

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s