« You’re Be » : à fond le crowdfunding !

Le crowdfunding est devenu un outil de taille pour les détenteurs de projets. Et parmi les plateformes proposant ce mode de financement participatif, se trouve You’Re Be. Créateur de rêves à l’éthique musulman… Le blog a interrogé son fondateur Jonathan Bayama pour en savoir plus !
You're Be

 

à l’Encre de ma Plume : Comment est née l’idée de You’re Be ?
Jonathan Bayama : You’re Be est né car un ami voulait entreprendre mais ne trouvait pas les fonds. Nous avons créé une liste d’amis qui devaient démarcher pour emprunter des fonds. De là, est venue l’idée qu’en France nous sommes plus de 4 millions de musulmans et si 10% d’entre nous faisait un don de 5€ pour que chaque projet associatif, entrepreneurial, de solidarité… voit le jour, ces projets se réaliseraient facilement. Cela serait donc une force pour nous permettre d’évoluer sans difficulté.

ALDMP : Qui se trouve derrière You’re Be ?
J.B. : Jonathan Bayama, jeune musulman d’origine congolaise de 33 ans. Je suis ex-ingénieur en BTP, vivant en région parisienne. Je suis réservé et assez fou pour croire que You’re Be puisse réussir.

ALDMP : Quels types de projets se trouvent sur votre plateforme de crowdfunding?
J.B. : Tous les projets qui respectent notre éthique et nos valeurs.

ALDMP : Si j’ai un projet pour lequel je recherche un financement via votre plateforme, comment dois-je m’y prendre ?
J.B. : Le crowdfunding et la cagnotte en ligne sont des financements solidaires et digitaux donc tout se passe sur nos sites. Pour le crowdfunding plus particulièrement, je conseillerais de lire les articles qui sont sur notre page Facebook au sujet des démarches pour réaliser une campagne. Mais il est aussi conseillé de nous contacter car nous accompagnons les porteurs de projets avant, pendant et après les campagnes de crowdfunding.

ALDMP : A-t-on 100% de succès à chaque campagne ?
J.B. : Le succès d’une campagne ne dépend pas de la plateforme mais de la manière avec laquelle le porteur de projet réalise sa pré-campagne et sa campagne. Car l’argent ne tombe pas du ciel, il faut aller le chercher auprès des internautes en les sensibilisant au maximum. Il faut mettre en place une stratégie de communication avec vidéos, visuels, communication via les réseaux sociaux, bouche-à-oreille auprès de l’entourage (famille, amis, réseaux). L’entourage compte les premières personnes qui soutiendront le projet. Si ce cercle est un soutien fort alors les autres cercles suivront. Donc, pour réussir sa campagne il faut être actif au maximum avec une bonne communication.

ALDMP : Est-ce qu’il est justement naturel et est-ce un réflexe pour les détenteurs de projets de vous solliciter ?
J.B. : Non du tout car nous sommes nouveaux. Nous avons quasiment un an d’existence. Et surtout, le concept du crowdfunding en France est encore peu connu. Nous devons casser toutes ces barrières avec les internautes pour qu’ils comprennent son but et nous fassent confiance.

ALDMP : La démocratisation du crowdfunding a-t-elle eu lieu ?
J.B. : Pour être honnête, ça dépend de quelle catégorie de la population on parle. Les 25-35 ans, urbains, de classe sociale moyenne connaissent le crowdfunding.

ALDMP : Il y a aussi le concept de tirelire ou cagnotte en ligne, dites-moi en davantage.
J.B. : Notre site avec la cagnotte éthique est le seul et le premier géré par des Musulmans. Le concept est simple : la cagnotte permet de rassembler de l’argent très vite pour un cadeau en commun, une liste de mariage, un décès, un projet associatif, une naissance… Contrairement au crowdfunding, la cagnotte ne nécessite pas de mettre en place une stratégie de communication mais juste de faire jouer son entourage et les internautes.

ALDMP : Quelles sont les perspectives d’avenir pour ce type de financement participatif ?
J.B. : Personnellement je ne sais pas…

ALDMP : Quelles sont les perspectives d’avenir pour You’re Be plus précisément ?
J.B. : Avoir une plus grande visibilité pour devenir un réflexe dans l’esprit des gens. Pour le reste, on verra inchaAllah. Au niveau de la cagnotte, nous avons baissé notre commission à 4% donc nous avons réussi à nous aligner sur nos concurrents (Leetchi et Le Pot Commun). Cela a été le plus gros défi !

ALDMP : Quels sont les projets auxquels les Internautes peuvent participer  ?
J.B. : Tout les projets sont présents sur nos sites, il y en a beaucoup 😉

—–

D’ailleurs en ce moment, le projet coup de coeur est celui de l’association Plus d’Oxygène. Elle passe par le crowdfunding car elle souhaite créer un gîte d’étape au sein du Village Amenzal, au Maroc. Pour cela, la somme de 2,300€ est nécessaire. Vous souhaitez y contribuer ? Rendez-vous sur www.yourebe.com/project/amenzal-un-gite-pour-le-village

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s