Gilbert Sinoué : Inch’Allah… Du « Souffle du Jasmin » au « Cri des Pierres »

L’histoire de l’Orient. Comment les Hommes ont fait et défait des frontières au gré des paix, des guerres et de leurs intérêts. Le récit des colonies, des colonisés, des colonisateurs au coeur du Proche Orient avec l’Occident comme maître de cérémonie. Gilbert Sinoué plonge le lecteur dans cette partie du monde aux mille et une problématiques au risque de le perdre dans un dédale d’événements.

Quand la fiction rencontre la réalité
En deux volumes, nous voilà à la rencontre de quatre familles : juive, palestinienne, irakienne et égyptienne, dont les membres adultes et plus jeunes sont témoins du changement que va connaître leur région. Une région dont l’Occident tient les rênes, étant aux prémices de la création de l’état d’Israël aux dépens des Palestiniens déjà présents sur place, des changements de pouvoir en Egypte, Arabie Saoudite, Irak, Syrie, Liban… Le tout arbitré par une Grande Bretagne ayant scié la branche sur laquelle elle s’était assise, mais aussi une France, représentée dans l’ouvrage par un diplomate français. Si chacun s’interroge sur les rôles des nations occidentales dans la situation explosive aujourd’hui au Proche-Orient, c’est bien vers l’Europe ou encore vers les Etats-Unis qu’il faut se tourner pour trouver les responsables. Et c’est ce que Gilbert Sinoué nous apprend à travers ces deux volumes. Il romance ce Proche-Orient avec des personnages inventés et raconte l’Histoire en rappelant les événements de la fin du XXème siècle.

Image 1

Dans le premier volume « Le souffle du Jasmin », le décor est planté…
Les Occidentaux ont pris des cartes. Ils ont pris des stylos et sans règle, à main levée ont tracé les frontières au Proche Orient. Une fois avoir créé les problèmes, ils ont pris du recul, ont laissé la situation devenir explosive et sont revenus en sauveur. Choisissant leur camp et lésant en tout premier lieu les Palestiniens. Ainsi à travers le roman, on apprend comment cette famille palestinienne voit sa vie bouleversée tandis que les colons s’installent. Des colons à qui il ne suffit que d’une nuit pour construire des habitations qui une fois là ne pourront pas être détruites. Les événements historiques viennent parfaitement se mêler aux vies des personnages. Certes des dialogues longs par moment mais un plongeon dans un Proche-Orient qui n’en est encore qu’au début de son changement dans le premier tome. Un livre qui se termine avec un focus sur l’Egypte et la Palestine qui seront dans le second tome les points centraux.

Image 2

Dans le second volume « Le Cri des Pierres », le combat des Palestiniens s’amplifie…
Ces Palestiniens perdent peu à peu leurs terres jusqu’à ce que la création de l’état israélien soit officielle. Massacres, exode, Sabra et Chatila… La fresque de Gilbert Sinoué continue. Les événements étant beaucoup plus proches de nous, le risque de se perdre est beaucoup moins présent. Si les dialogues des personnages fictifs continuent dans leur longueur, les faits historiques viennent être décrits avec beaucoup plus de détails même si la boucherie causée par les phalangistes chrétiennes libanaises avec le consentement de Tsahal aurait pu être encore plus détaillée afin d’en montrer l’ignominie.

Un peu comme le film « The Promise »
L’auteur n’est pas sans rappeler le film « The Promise » qui lui parle essentiellement du mandat britannique en Palestine jusqu’à nos jours, lorsque la Bande de Gaza comptait encore des colonies juives. Gilbert Sinoué est aussi venu insérer les vies de Gamal Abdel Nasser, Anouar El-Sadate, David Ben Gourion, Leila Khaled, Hafez El Assad, Yasser Arafat, Ariel Sharon, Saddam Hussein… La liste est encore longue, faite de noms ayant disparu mais ayant laissé leur impact sur l’Histoire. Mentionnant le 5 novembre 1995, soit l’assassinat de Yitzhak Rabin, Gilbert Sinoué vient nous imposer que la paix pourrait ne jamais être au Proche Orient. Et si… InchaAllah ! 

Enfin, l’auteur n’a pas manqué de finir avec le 11 septembre 2001. Une humiliation pour les Etats-Unis. La victime ayant elle-même forgé son bourreau…

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s