Livre : « Inch’Allah… Les Cinq Quartiers de la Lune »

Livre : "Inch'Allah… Les Cinq Quartiers de la Lune"

De la trilogie « Inch’Allah » écrite par Gilbert Sinoué, il avait déjà été question sur le blog. Les deux premiers tomes « Le Souffle du Jasmin » ainsi que « Le Cri des Pierres » avaient été présentés (lire l’article ici). Des romans au coeur d’un Proche-Orient en proie à de nombreux enjeux et défis. « Les Cinq Quartiers de la Lune » vient clôturer cette série si prenante.

En 2001, les attentats du World Trade Center

Si le point central de ce nouveau tome est le 11 septembre 2001 et l’attentat à New-York, l’auteur nous fait voyager des années en arrière, en 1958 en plein Jerusalem et à la limite de la Ligne Verte. C’est là qu’un Israélien et une Palestinienne se rencontrent et deviennent des personnages essentiels dans ce livre. Des années plus tard, en 2001, tous deux se souviennent de ce passé et de ce jour où ils ont pris la petite Majda sous leurs ailes après l’incendie meurtrier de la maison familiale par des colons israéliens. Gilbert Sinoué réalise un parallèle saisissant pour cette année 2001. En effet, à Tel Aviv, au Caire, à Mossoul, à Gaza et à Bagdad les personnages découvrent l’attentat du World Trade Center. Avram et ses proches en Israël. Gamil en Egypte. Jabril, chrétien et son voisin Aziz, musulman sunnite en Irak ainsi que leur compatriote Soliman, lui musulman chiite. Tous vivent au milieu des divisions déjà présentes et qui ont pris chaque jour davantage de place.

L’art des détails de Gilbert Sinoué

La présence occidentale se fait plus forte, importante et grandissante nous invitant même dans les bureaux de l’administration américaine pressée de déboulonner Saddam Hussein. L’attaque de l’Irak par les Etats-Unis est au coeur de ce tome forcément. Gilbert Sinoué est très précis pour détailler l’histoire. Ses descriptions sont riches : sentiments, lieux, physiques des personnages. Le travail documentaire réalisé est très important tout comme cela l’a été pour les deux premiers tomes. La fiction continue de côtoyer la réalité. Famille israélienne, égyptienne, irakienne, palestinienne… Musulmans chiites et sunnites, juifs, chrétiens… Les acteurs cohabitent présentant des situations très compliquées comme dans la réalité dans certaines parties du Proche-Orient. Puis « Les Cinq Quartiers de la Lune » se termine en plein Paris, en 2011… Depuis les choses ont bien changé au Proche Orient. De quoi écrire de nouveau alors.

La plume de Gilbert Sinoué peut se vanter de nous transporter. On souhaiterait alors voir une suite. De quoi nous pencher sur d’autres de ses ouvrages comme notamment « L’Egyptienne ». En attendant peut-être une nouvelle trilogie…

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s