4L Trophy 2016 au Maroc : Lisa et Simon du binôme 4 Ange’L l’ont fait !

En juin 2015, sur le blog, nous vous parlions du binôme 4 Ange’L qui préparait le 4L Trophy 2016 au Maroc. D’ailleurs pour relire ce que nous disions, un clic juste -> ICI < –Et les nouvelles que nous avons reçues sont plutôt bonnes même excellentes puisque le binôme, constitué de Simon et Lisa, vient de rentrer du Trophy. Ayant suivi le parcours de cet équipage, on ne cache pas un certain enthousiasme ! Alors voici une petite interview avec Lisa qui nous raconte cette aventure.

4L Trophy 2016 au Maroc, Lisa et Simon du binôme 4 Ange'L l'ont fait !

Simon et Lisa

 

à l’Encre de ma Plume : Ca y est, vous êtes de retour en Alsace après avoir participé au 4L Trophy, quelles sont vos impressions ?
Lisa : Nous sommes tout d’abord un peu sonnés, comme anesthésiés ! La vie pendant le Trophy passe à 100 à l’heure. Les paysages qu’on voit, les gens qu’on rencontre, le style de vie… Tout est tellement différent qu’on met totalement notre vie en France entre parenthèses pour profiter de chaque seconde passée avec les Trophystes.

à l’Encre de ma Plume : Nous avions échangé il y a presque un an… A l’époque vous faisiez votre pré-inscription pour cet événement et il a fallu redoubler d’effort pour être de la partie, non ?
Lisa : En effet, préparer le Trophy a été un vrai challenge. Au tout début, je devais partir avec Malvina qui a décidé par elle-même d’arrêter l’aventure en novembre, faute de motivation à chercher des sponsors. A ce moment, j’avoue que l’idée de laisser tomber me hantait. Le sponsoring, c’est l’étape qui est vraiment éprouvante moralement. On passe de longs mois à chercher les moyens financiers pour partir et c’est très difficile. Après l’abandon de Malvina, c’est Simon, un étudiant en ingénierie mécanique, qui s’est spontanément proposé pour partir avec moi. Nous avons vraiment eu de la chance de se trouver car nos rôles se complétaient : il a fait la mécanique de la 4L pendant que je continuais à chercher des sponsors. Une bonne petite équipe. Au final, on a presque réussi à boucler le budget, avec des sponsors de dernière minute !

à l’Encre de ma Plume : Racontez-moi les différentes étapes de ce 4L Trophy. Le départ s’est fait d’Alsace pour rejoindre Biarritz…
Lisa : L’étape la plus longue a été la préparation, environ dix mois. Ensuite, quand on part pour le Trophy, tout s’accélère. Le départ s’est fait le 16 février de chez Simon en Alsace et on a conduit toute la nuit pour arriver à Biarritz au matin. Là on a fait les vérifications techniques. On roulait toujours en convoi avec la « TeamAlsace », nos amis. Le départ officiel a eu lieu le 18 février à midi. Nous avons traversé l’Espagne sur deux jours en s’arrêtant à Salamanque pour se reposer. Nous avons fait le premier bivouac à Algeciras en Espagne. C’est le 20 février que nous sommes arrivés à Tanger. La météo n’était pas clémente et le ferry avait environ huit heures de retard à cause d’une tempête dans le détroit de Gibraltar.

4L Trophy 2016 au Maroc, Lisa et Simon du binôme 4 Ange'L l'ont fait!

Nous avons ensuite rejoint le ville de Rabat où les étudiants nous ont accueillis avec un petit-déjeuner. Sans avoir le temps de dormir, et à cause du retard du ferry, nous avons de suite repris la route direction le bivouac de Midelt. C’était très éprouvant mais nous avons tenu le coup. Les jours suivants, nous avons atteint le bivouac de Merzouga où nous avons distribué les fournitures scolaires à l’association « Enfants du désert ». Nous avions 25 kg environ, ainsi que du matériel médical. A Merzouga, nous avons rencontré les premières pistes. Un vrai régal ! La voiture s’ensablait assez souvent mais on pouvait toujours compter sur nos amis Trophystes pour nous aider à pousser Angie, notre 4L, hors du sable. Ont suivi deux jours en totale autonomie dans le désert, pour l’épreuve marathon, avec pas moins de 240 km de pistes à travers le sable et les montagnes. Il a fallu ménager la 4L face aux cailloux et au sable.

Après ces quelques jours dans le désert, nous avons rejoint Marrakech pour une bonne douche ! Nous avons eu une journée pour visiter la ville et manger un vrai couscous marocain, ainsi qu’acheter des épices, de l’huile d’argan et des plats à tajine. Il y a ensuite eu la soirée de clôture à la mythique Fantasia chez Ali. Puis, nous avons repris la route le lendemain, passant par Casablanca pour rejoindre Tanger. Le ferry (en avance cette fois !) nous a emmenés en Espagne. Il nous a fallu deux jours pour rejoindre l’Alsace ! Au cours du Trophy, nous avons totalisé environ 8000 km. L’ambiance dans la 4L était toujours au top grâce à Simon et à nos playlists très développées.

4L Trophy 2016 au Maroc, Lisa et Simon du binôme 4 Ange'L l'ont fait !

à l’Encre de ma Plume : 4L Trophy est une aventure humanitaire et vous n’êtes pas arrivés les mains vides au Maroc…
Lisa : On ne va pas au Maroc juste pour passer du bon temps entre amis et passionnés de 4L ! Le côté humanitaire a sa place et cette année ce sont 25 000 euros de dons qui ont été récoltés pour l’association « Enfants du désert ». Grâce à ces dons, trois écoles pourront être construites. Chaque équipage ramène aussi des fournitures scolaires et/ou de sport. Nous avons ramené environ 25 kg ainsi que des blouses médicales.

à l’Encre de ma Plume : Que retiendrez-vous de cette expérience unique ?
Lisa : On retiendra les paysages magnifiques, les locaux très chaleureux, le thé au coin du feu au bivouac, les 4L qui s’ensablent, la solidarité des Trophystes… et tant d’autres choses. Comme on le dit souvent, le 4L Trophy ne se raconte pas, il se vit !

à l’Encre de ma Plume : A ce qu’il paraît, vous êtes tombés sous le charme du Maroc ?
Lisa : Il faut savoir qu’il y a une différence entre le Maroc touristique et le Maroc de Merzouga. De façon unanime, nous avons préféré la quiétude du désert à l’agitation de Marrakech ! Le Trophy est un bon mix des deux. On a beaucoup aimé le vrai couscous marocain et les tajines !

à l’Encre de ma Plume : Quels conseils donneriez-vous aux étudiants souhaitant se lancer pour l’édition 2017 ?
LisaDeux points essentiels ! Partez avec quelqu’un avec qui vous vous entendez vraiment bien et ayez une préparation mécanique de la 4L au point. Trop d’équipages partent sans savoir grand chose en mécanique (non, changer un pneu ça ne compte même pas) et se font avoir ! Passer des heures le soir à faire réparer sa 4L, ça peut gâcher un Trophy. Il faut vraiment prendre soin de sa 4L, faire un check-up tous les soirs, la ménager dans le sable et sur les cailloux. Mais la base de la base, c’est d’acheter une 4L avec un châssis, des longerons et un moteur sains. L’esthétique de la 4L est en option mais c’est toujours plus agréable de se démarquer des autres.

4L Trophy 2016 au Maroc, Lisa et Simon du binôme 4 Ange'L l'ont fait !

à l’Encre de ma Plume : Et que deviendra donc votre 4L ?
Lisa : Angie va prendre sa retraite. Elle reste dans mon garage. Je vais apprendre des bases de mécanique pour pouvoir l’entretenir moi-même et faire en sorte qu’elle vive encore de belles années. C’est fou comme on s’attache à ces 4L ! Dans quelques semaines sortira un Aftermovie de nos aventures !

——–

Evidemment nous ne manquerons pas de garder contact avec ce binôme dans le cas de prochaines aventures ! 

Publicités

Une réflexion sur “4L Trophy 2016 au Maroc : Lisa et Simon du binôme 4 Ange’L l’ont fait !

  1. Ping : L’Association « Enfants du désert , aux portes du Sahara | «à l'Encre de ma Plume...

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s