Livre : « Ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants » par Nadia Hathroubi-Safsaf

alencredemaplume.com

Je me souviens avoir été happée par la série « The Promise » réalisée par Peter Kosminsky. Erin, jeune fille de 18 vivant à Leeds, trouve le journal intime de son grand-père, hospitalisé dans un état critique. Ancien militaire britannique, il s’était confié dans ce carnet lorsqu’il était stationné au Proche Orient. Au fil des pages, elle découvre la situation de la Palestine, la création d’Israël, le dévouement de son grand-père à une famille palestinienne et une promesse… L’histoire se déroule en grande partie en Israël et en Palestine, d’ailleurs Erin s’y rendra avec une amie devant faire son service militaire au sein de Tsahal. La narration faite par le grand-père nous transporte également sur place…

Des « Justes » musulmans
Alors la lecture des premières lignes de « Ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants » a forcément rappelé ce film… Dans son ouvrage Nadia Hathroubi-Safsaf, notamment rédactrice en chef du Courrier de l’Atlas, nous plonge dans une partie de l’histoire dont on parle peu. En effet la Guerre Mondiale a vu son lot d’atrocités et des hommes et des femmes ont fait preuve de courage en protégeant la communauté juive persécutée. Cela a été le cas notamment à la Mosquée de Paris… Nadia Hathroubi-Safsaf parle donc de ces individus à considérer comme « Justes » et plus précisément du grand-père de Leïla, musulmane. Amie avec Anne, qui est elle juive, Leïla va voir leur amitié de toujours être brouillée en raison de leurs différences de points de vue quant au conflit israélo-palestinien…

Salah, le grand-père a aidé la famille de Anne
Après trois essais écrits, ce roman est le résultat de nombreuses recherches. Et de Nadia à Leïla, il y a cette profession de journaliste… Ainsi Leïla découvrira le journal intime de son grand-père racontant l’Algérie d’où il est originaire mais aussi la situation en France avec la menace nazie s’installant petit à petit. Il côtoie notamment des membres de la famille de Anne. Leïla va se plonger dans une histoire très profonde mettant à la lumière du jour des relations qu’elle n’imaginait pas. Avec des sauts dans le passé avant de revenir au présent, Nadia Hathroubi-Safsaf réussit à faire voyager. « Ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants » est un titre qui montre ce lien historique entre juifs et musulmans. A l’heure actuelle, cette relation est mise à mal malheureusement, notamment par les médias eux-mêmes.

En terminant l’ouvrage, on se pose une question : « à quand la suite ? ». Car Nadia termine sur une fin très explicite. Et tout comme dans « The Promise » pourquoi pas plusieurs épisodes ? Au nom du vivre-ensemble également…


Pour retrouver l’ensemble des livres écrits par Nadia Hathroubi-Safsaf, rendez-vous sur la page Facebook en cliquant sur l’image : 

alencredemaplume

Publicités

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s